Ce roman raconte le périple de trois femmes qui veulent passer la Méditerranée, pour atteindre, je cite, « une forteresse inexpugnable » : l'Europe.

Chochana est Nigériane, elle veut gagner l'Europe pour ne pas mourir de faim ; Sehmar, est érythréenne, elle fuit la dictature ; et Dima, dont la maison et la mémoire ne sont plus qu'un tas de gravats, fuit sa ville natale d’ habitait Alep, en Syrie. 

On les suit, depuis leur départ jusqu'à l'arrivée à Lampedusa. 

On sera dans un pick up lancé dans le Sahara, sous un entrepôt atroce en Lybie, et bien sûr sur un bateau chargé de 750 personnes, qui coule. 

Votre force, c'est d'avoir fabriqué un livre-passerelle. Un livre qui nous rapproche du ressenti de ces femmes. 

Parce qu’à A priori, une Nigériane, c'est loin de nous, une érythréenne, on ne sait même pas ce qu'elle mange, et une syrienne : nous n'avons aucune idée de ce qu'est notre maison transformée en poussière. 

Ces trois expériences de vie, ce sont trois gouffres entre elles et nous, malgré l’empathie que nous ressentons. 

Et pourtant, vos mots dessinent des traits d'union. Chaque fois, vous ciblez le point de concordance avec nous. 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.