Clara Dupont-Monod s'intéresse aujourd'hui à "Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu", de Mathieu Sapin.

Détail d'une planche de Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu
Détail d'une planche de Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu © Matthieu Sapin/ Dargaud

L’actualité, c’est notre vie politique française, qui est devenue désespérante. Nous vient des envies d’homme providentiel. Mais des vrais, je lâche les mots : des artistes. Des gens intègres, entiers. Eux, ils feraient de vrais bons présidents.Vous imaginez si Alexandre Dumas était président de la République Française ? Lui qui aimait tant la bonne bouffe ? On mangerait mieux dans les cantines scolaires !

Et Jean-Jacques Goldman ? Il chanterait Puisque tu pars aux exilés fiscaux ! Il ouvrirait les sommets franco allemands en fredonnant « Né en17 à Leidenstadt », calmerait Donald Trump en susurrant « pas toi ». Nous serions fiers.

Et justement, en parlant de génie : j’ai là un album consacré à Gérard Depardieu, intitulé Cinq années dans les pattes de Depardieu, signé Mathieu Sapin. Alors je sais, j’entends vos cœurs de gauchistes se serrer, ah mais Depardieu, c’est ce fou qui aime Poutine, a renié la France, etc

C’est vrai. Mais c’est aussi, pardon, un sacré morceau d’acteur. C’est même l’acteur français le plus connu et aimé au monde, sauf par les Français.

Et pour le coup, c’est quelqu’un de sacrément entier.

En 2012, la chaîne Arte a proposé au dessinateur Mathieu Sapin de suivre Gérard Depardieu sur les traces… d’Alexandre Dumas, comme par hasard, en Azerbaïdjan. Sapin a tellement halluciné sur Depardieu qu’il est resté en contact avec lui, et l’a accompagné ensuite au Portugal, en Espagne ou en Russie, au gré de ses voyages, sur cinq ans. Il est toujours là, sur les talons de Depardieu, dessiné avec son gros ventre et son gros nez, Sapin est une sorte de Jiminy Cricket de l’ogre Depardieu.

►►► LIRE I Matthieu Sapin : "Gérard Depardieu me fait penser au Capitaine Haddock"

Détail de la couverture de "Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu"
Détail de la couverture de "Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu" / Matthieu Sapin/Dargaud

Et c’est Depardieu comme on ne l’a jamais vu. Par exemple, il travaille toujours en slip chez lui – à l’Elysée, ça casserait les codes !

Il ne possède pas de répertoire sur son téléphone portable, il apprend tous les numéros par cœur.

Il peut faire des chatouilles à son chauffeur lancé à 140 kilomètres heure, ça le fait sincèrement rigoler. Moyennant quoi, la voiture finit dans une rivière. S’il était président, je vous dis pas les convois officiels, ça se terminerait dans le mur.

Et puis, pardon, mais Depardieu a un rapport à l’argent assez sain, c’est –à-dire qu’il ne fait pas de l’argent une affaire d’Etat - Bruno le Roux, on vous expliquera, si si c’est possible.

A un moment, on voit Depardieu attablé avec des banquiers, dans un resto chic, il y a des macarons sur la table, Depardieu les mange tous d’un coup, et un des banquiers est hyper nerveux. Et pour cause : il annonce que son associé est parti avec la somme d’argent que Depardieu leur avait confié. Réaction de l’acteur: « C’est rien. Je préfère avoir des amis que de l’argent, c’est pas grave, ça ne m’intéresse pas. »

Et c’est vrai. Il a un rapport à la vie tellement basé sur l’instant qu’il en est devenu invincible.

C’est la marque des grand écorchés, souvent : les deux pieds dans le présent, et tout le reste n’a aucune importance.

Mais Depardieu il peut dire, en en vidant une soupière de potage : « Mes qualités, comme je ne m’aime pas, j’en ai rien à foutre. Mais les défauts, oui. J’étudie mes défauts. « Il peut aussi reconnaître que dans le fond, il n’estime pas le cinéma, il trouve que c’est pas un milieu intéressant, mais il sait en faire, alors il le fait. Si nos dirigeants avaient le même lien à la politique, aussi pragmatique et dénué d’égo, ça changerait la vie.

Je vous redonne les références : Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, de Mathieu Sapin publié chez Dargaud.

La leçon de dessin de Mathieu Sapin

Comment j'ai dessiné Gérard Depardieu :

Feuilletez quelques pages

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.