Au début des années 1990, l'Algérie sombre dans une décennie très noire… 200 000 morts, une vraie guerre civile. Un vrai état d'urgence. Et c'est dans cette atmosphère que va naître une soupape de constestation et de résistance qui va passer par le métal algérien.

Rediffusion de la chronique du 23 octobre 2018

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.