Cedric Burnside vient de sortir un disque Hypnotique “Benton County Relic”

Cedric Burnside
Cedric Burnside © Getty

Cedric Burnside vient de sortir un disque Hypnotique “Benton County Relic”, sa vie est liée au blues. C’est un enfant de la balle, il vient des collines du nord du Mississippi, la région d’Holly Springs. Si vous avez plus d’imagination qu’Alex Vizorek, vous pensez bien qu’il n’y a pas qu’une seule forme de blues on ne le joue en ville comme à la cambrousse, ni à la nouvelle Orléans comme à Chicago et du côté d’Holly Springs. On ne joue du Hill Country Blues, proche de la transe africaine en utilisant souvent le même accord. En répétant la ligne de basse à l’infini comme pour une transe; les riffs de guitare sont incisifs eux aussi forme une boucle. Traditionnellement on y intégrait quand il n’y avait pas de guitare, une flûte héritée de la guerre de secession. Et puis surtout il y a la batterie qui tient le tout et qui se fait voodoo, comme sur cette chanson "Typical day"

Ce style de blues a connu une forme de renaissance dans les années 2000 quand des groupes comme les White Stripes, les blacks keys ou le John spencer Blues Explosion se sont appropriés cette identité musicale. Mais revenons à Cédric Burnside, qui voit le jour en 1978. Vu sa date de naissance on aurait pu penser qu’il serait élevé à un autre son, à une autre musique. Cela aurait pu arriver mais il aurait fallu qu’il naisse dans une autre famille. Où que d'autres fée se penchent sur son berceau.

Son père Calvin Johnson est un batteur, qui va développer, expérimenter une forme de blues qui croise le funk; souvent sur la route et pas vraiment a la maison. Côté Familia toujours, Le grand-père de Cedric et le très grand bluesman RL Burnside, et je vous la fais courte sur les jeux de 7 familles, papy Burnside commence à travailler au sortir de la Seconde Guerre mondiale il est de celui qui pratique mille métiers, métayer et prêcheur, lorsqu’il a 20 ans il entend la musique de John Lee Hooker et décide de se mettre à la gratouse.

il joue naturellement ce blues de la région de Holly Spring avec lequel il a grandi et part à Chicago, rejoindre des cousins et essayer de se faire une place dans les clubs locaux, mais peu après son arrivée à Chicago une grande partie de sa famille est assassiné. Ni une ni deux, seul il repart donc dans les collines du nord du Mississippi pour ne plus jamais quitter ce port d'attache, et commence à développer son Hill Country Blues, sa personnalité, sa façon de jouer. Il  va populariser ce shiisme du blues vers le grand public, il improvise souvent des textes ou change brusquement sa façon de jouer pendant que le groupe derrière lui joue ce blues hypnotique.

Pour Cédric naitre dans cette maison c’est porter un héritage, lorsqu’il a 13 ans son père Calvin Jackson par vivre en Europe espérant démarrer une nouvelle carrière. Il laisse son fils a la charge de son grand-père RL Burnside. Papy décide de mettre illico son petit-fils de 13 piges a la batterie et de l’emmener avec lui en tournée.

Bien qu’adulé papy ne roule pas sur l’or. Cedric vit dans une maison où il n’y a pas l’eau courante ni de télévision, pour un Américain né juste avant les années 80 je vous laisse imaginer dans quel décalage il a grandi. Aujourd’hui Cedric est un batteur archi reconnu, récompensé de quatre awards pour son jeu. Il ne lui restait plus qu’a poussé de la voix, il joue pour ce disque de la guitare et a laissé un de ses amis à la batterie, il perpétue ce blues qui est quelque peu resté figé dans le temps, il est le témoin d’un groove presque africain, rugueux, et qui sans concessions. L'hill Country Blues

Programmation musicale
  • DANI

    Etoiles et revers (feat Etienne Daho)

    2016

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.