Des légumes réunis pour former un orchestre ? Ça existe ? Djubaka nous emmène découvrir ce groupe aussi excentrique que qualitatif.

The Vegetable Orchestra
The Vegetable Orchestra © Getty

Je me suis dit que c'était le moment d'être du genre solidaire avec nos agriculteurs et nos maraîchers. Alors, je vais prendre des risques et vous allez comprendre au fur à mesure que j'ai pris le chemin de la rébellion verte. Là, je sens une certaine tension autour de moi, surtout chez Alex. Ne vous retournez pas le pissenlit dans tous les sens. Je fais dans l'indolore. Mais ce que je vais vous dévoiler a une importance capitale. 

Plus jamais vous ne regarderez une carotte de la même façon. Je vous cause même pas des aubergines, là, on passe à la quatrième dimension. 

Il va y avoir un avant et un autre jour qui va se lever dans vos cuisines. 

Je vous emmène au marché et ce n'est pas le truc réservé aux vegans. On est tolérant, c'est pour tutti quanti. Car il est temps, oui, il est temps de faire de la musique avec fruits et légumes. L'orchestre est au fond du sac. Si je dis que poireaux, navets, courges, carottes, oignons, aubergines peuvent devenir en un tournemain des instruments de musique, je vous conseille d'éviter le doute et de cocher la bonne case. L'idée n'est pas de moi et je le regrette pour ma postérité parce que j'aurais aimé. 

Il y a plus de 20 piges en Autriche, un collectif de curieux et pas forcément de musiciens ont monté le Vegetable Orchestra. Ils ont expérimenté, trifouillé un nombre de légumes incroyables dont ils ont cherché le son caché. Mais ils ne lésinent pas sur la camelote. L'Orchestre a inventé ses propres instruments à partir de légumes. Comme le "paprikatröte", c'est-à-dire un instrument à vent fait d'une carotte évidée et trouée et d'un demi poivron. Il y a aussi le "lauschgeige", un violon en poireau. Ils ont construit leur sons de basse à partir des citrouilles. Fallait y penser. Et c'est pas la peine d'être jaloux. 

Comme il faut que les instruments soient du genre frais, avant chaque concert, direction le marché. Il faut les voir regarder le potentiel énorme d'un navet. Il faut les voir se pencher avec amour sur un concombre. Ces gens ne font pas leurs courses comme vous et moi. Non, ils perçoivent dans chaque légume sa dimension phonique. Je dis, ils perçoivent parce que, que l'on soit bien d'accord : 

Au départ, le poireau n'a rien d'un violon. Mais une fois qu'il est taillé et qu'on lui colle un amplificateur, le voilà qui se prend pour un Stradivarius. 

Alors, non seulement le Vegetable Orchestra est un repaire de rêveurs organisés et ordonnés, mais en plus, ces gens se transforment en luthiers, puis instrumentistes et enfin artistes complets, puisqu'ils ont quand même enregistré quatre disques merveilleux à ce jour, je les ai tous. 

Jouer de la musique avec des légumes réserve des surprises. L'instrument est fragile. Il arrive qu'il se casse. Donc, ils sont obligés d'en prévoir une grande quantité avant chaque concert et avant chaque enregistrement. Comme ces gens sont hautement sympathiques, ils ne mettent pas tout à la poubelle, une fois que le rideau est tombé. Non, madame, messieurs, ils font des soupes. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe