Selon un récent sondage réalisé sur Frédérick Sigrist, 99,8 % des mauvaises nouvelles qui pourrissent sa journée lui ont été rapportées par des journalistes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.