Les Essais - Five Fun Facts about Michel Montaigne

1 - Avant les Essais, il n’y avait pas d’Essais. 

Michel invente un nouveau genre littéraire. Ce qui fait qu’à son époque, le livre apparait comme un OVNI. 

L’essai nait avec Montaigne et mieux, il nait directement à son sommet. 

Ce n’est pas de la fiction, ça part d’observations personnelles voire intimes mais ce n’est pas de l’auto-fiction ni un journal intime, Michel scrute « son arrière-boutique », mais le livre n’a pas pour but d’élaborer un système philosophique non plus. 

C’est un peu tout ça, Michel dit : « toute cette fricassée que je barbouille ». Michel ou l’art de dire les choses pour te mettre à l’aise. Ici pas de Phénoménologie de l’esprit (oui, Georg Wilhem Friedrich Hegel, c’est toi dont je cause), ici c’est la fricassée. (Et c’est bon la fricassée).

2 - Montaigne n’a pas écrit ses Essais. 

Il n’a même pas essayé. (blague douteuse). Il les a dictés. 

Ce qui a pour conséquence que si vous ne comprenez pas tout de suite où il veut en venir, faites confiance, sa pensée est devant, après, il y va, il chemine, Michel, il rejette l’idée d’une pensée formée dès le départ : Empilement, fouillis, broussaille, taillis, la bigarrure mentale, et naissance d’une nouvelle forme.

3 - Michel écrit en français. 

Ah non, ne roulez pas des yeux, déjà c’est vulgaire et puis si si c’est surprenant. 

Parce qu’au 16 ième siècle, si on est un intellectuel, on reçu une éducation en latin, et c’est le cas de Michel, et on dicte ou écrit à l’avenant. Parce que c’est chic, et pour pouvoir espérer passer à la postérité. Michel s’en bat les couettes, Michel pense pour lui et pour ceux de son temps. Et finalement, c’est qui qui passe à la postérité? 

C’est Michel.

4 - Michel a du style. 

Et c’est aussi pour ça qu’on le fait étudier pour le bac français. Et pas n’importe quel style. Il le définit lui-même, son style est « à sauts et à gambades », Oh Mamine Michel comme tu me plais … 

« A sauts et à gambades » parce que Michel pratique la digression, parce qu’il aime l'allure poétique, qui saute et qui gambade. L’art poétique : léger, volage, démoniaque.

5 - Michel a inventé l’amour. 

Oui, là j’ai peut-être poussé le bouchon un poil loin. Juliette Prix Nobel de la Nuance. 

Michel quand meurt son ami Etienne de la Boétie, son précieux, qui n’avait que 23 ans, Michel a cette formule pour expliquer l’inexplicable, et peut-être ce qui ne doit pas être expliqué, revendiquant le mystère, le sacré, Michel dit « Parce que c’était lui/ Parce que c’était moi ». 

Et depuis, on n’a pas dit ou écrit ou dicté mieux. 

Merci Bisous Merci

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.