Juliette Arnaud nous fait découvrir la première suite des célèbres Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas.

Parfois les écrivains produisent des livres au succès si phénoménal qu’on finit par les évoquer avec des phrases qu’ils n’ont pas écrites.    

Ainsi Conan Doyle dans aucun roman n’a fait dire à Sherlock Holmes « Elémentaire, mon cher Watson ». 

Jamais. Et pourtant c’est cette phrase là qu’on connait et répète tous. 

Et Alexandre Dumas n’a pas écrit « Un pour tous et tous pour un » dans Les Trois Mousquetaires. Précisément c’est 

Tous pour un, un pour tous, c’est notre devise

Vous allez me dire que ça ne fait pas une grosse différence, et c’est vrai; mais ça mérite d’être souligné. Comme une preuve supplémentaire de l’ampleur de ce roman.    

D’ailleurs ce n’est plus un roman, c’est un mythe littéraire. 

Les références
Contact