Lorsque Juliette se laisse totalement séduire par un livre

La drague est un art de haute voltige. Si c'est pratiqué par un couillon de la zone ça donne : "Eh, ton père y fait pas des biscottes ?" "Non ? Parce que t'es craquante". Si c'est pratiqué par Audrey Hepburn dans Charade, ça fait : 

Je ne mords pas vous savez, sauf si on me le demande. 

La drague n'est pas un art réservé aux être de chair et d'os. Les livres aussi se prêtent à la drague. 

Ç'aurait pu arriver n'importe où, n'importe quand. Ça aurait surement pu être bien pire : elle aurait pu être morte.  

ça c'est diabolique. Mais ce livre là, il n'avait pas besoin de commencer aussi bien. Ce livre là, il m'avait eu sur le physique : beau gosse, irrésistible, inspirant et qui sent le soleil.  

Une saison à Hydra de Elizabeth Jane Howard (Quai Voltaire)

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.