J’en ai conçu une jalousie amère pour ceux qui dès la prime jeunesse éclatent de talent. Alors, quand j’ai appris qu’une neuve wonderkid faisait sensation dans le monde de l’édition irlandaise, puis anglaise, puis américaine, j’ai eu un coup de seum.

Sally Rooney, 26 ans pour son premier roman, 100 000 mots écrits en 3 mois, la critique unanime, et le public à l’avenant. Rage. Désespoir. Vieillesse ennemie. Bref, quand ce premier roman Conversations entre amis sort enfin en France cet automne, je me précipite pour le lire et j’ai le regret de vous annoncer que vous auriez tort de passer à côté.

On rentre dans le roman de la sorte :

Dans une soirée dublinoise, la narratrice Frances et sa pote Bobbi, qui est aussi son ex, rencontrent une écrivaine qu’elles admirent Melissa et son mari Nick. Bobbi a envie de séduire Melissa, Frances observe et est séduite par le mari de Melissa, Nick. Et une liaison commence entre Frances et Nick. Adultère, donc.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.