La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette, revue et analysé par Juliette Arnaud. Aujourd'hui, Le tome 1 : la rencontre

L’argument : Une femme tombe violemment amoureuse d’un homme, et réciproquement. Super. Sauf qu’elle est mariée à un homme qui l’aime aussi et s’appelle le Prince de Clèves. Ah … moins super. La Princesse de Clèves, pour ne trahir personne, et surtout pas elle-même, refuse l’amour. Tout le monde est très malheureux voire meurt. Fin du roman. Sans doute parce que ça ne sonne pas comme un comédie romantique, vous faites : « Ouin ouin je déteste ».

Pourtant vous aimez La Route de Madison, mon dieu que vous êtes inconstants. Vous détestez La Princesse de Clèves. Ou vous en détestez le souvenir. 

Vous détestez ce roman, vous l’avez détesté, et vous pouvez jurer que vous le détesterez.

Mais les temps sont extra-ordinaires, et comme me le disait une amie scénariste (en temps normal), à présent: mère/prof des écoles/ pédiatre/femme de ménage et cuisinière, « Putain j’en ai tellement ma claque du confinement que je vais moi-même chercher un vaccin ». Alors qu’elle a cessé d’écouter en cours de science juste après le BEPC.

Eh bien, elle est vernie : c’est d’un microscope que Madame de Lafayette a usé pour écrire La Princesse de Clèves. Sur la lamelle en verre de son microscope, elle a posé le coeur et l’âme de la Princesse dite de Clèves. 

Qui est-elle dans ce tome premier ?

Elle arrive à la cour, elle a 16 ans, elle s’appelle Mademoiselle de Chartres, elle est belle et bien née. Sa mère lui fait épouser un type bien né également et pas mal de sa personne, le Prince de Clèves, il est dingue d’elle mais pas idiot pour autant, il perçoit donc que sa future femme est moins à fond que lui.

Madame de Lafayette insiste : 

Il eut préféré le bonheur de lui plaire à la certitude de l’épouser

Mais les Rolling Stones avaient raison : « You can’t always get what you want ». Il l’épouse quand même.

Et à un des nombreux bals de la Cour du roi Henri II, le fils de François 1ier, elle danse avec le Prince de Nemours. Qui est l’élément modificateur du schéma narratif. Madame de Lafayette précise son C.V : 

Il n’y avait aucune dame dans la cour dont la gloire n’eut été flattée de le voir attaché à elle; peu de celles à qui il s’était attaché se pouvaient vanter de lui avoir résisté

Bref, c’est un coureur. La femme de lettres poursuit : "Ainsi il avait plusieurs maîtresses, mais il était difficile de deviner celle qu’il aimait véritablement". 

Mais ça c’était avant de danser avec Madame de Clèves. 

Merci Bisous Merci

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.