Est ce que Madame de Lafayette, au 17 ième siècle donc, pratiquait la distanciation sociale? Eh bien, mes petits enfants, je vais vous étonner, mais oui. Alors, non, elle ne fabriquait de masque avec sa gourgandine - nom du corset de l’époque.

Mais toute La Princesse de Clèves est une tentative de distanciation, de mise à distance. Marie-Madeleine Pioche de la Vergne, le nom de jeune fille de Madame de Lafayette, ne signe pas son livre, elle est aristocrate, cela ne se fait pas, et puis de toute façon Marie-Madeleine ses amis la surnomment Le Brouillard, tant elle révélait peu de son intimité, tant elle était pudique. Ensuite, elle place l’action de La Princesse de Clèves un siècle plus tôt que le sien, et puis elle ne donne pas de prénom à ses protagonistes. Pas d’intimité.  (De sorte de que dans ma tête j’appelle la Princesse Mamine, Nemours Primprelin et le Prince de Clèves, Dudule).

Et puis, littéralement, elle manie la litote - dire le moins pour exprimer le plus. Même pour exprimer le plus brûlant des sentiments, la langue impose la distance. Exemple : 

Oh ma vie, il m’aime qu’il en peut plus

disait Maeva hier dans les Marseillais, alors que dans la Princesse de Clèves, on dit : 

J’ai lieu de croire que je n’en suis pas haï

Et puis, elle embrouille Le Brouillard avec des doubles voire des triple négations : "Il est impossible que le corps et l'esprit ne se lassent et que l'on ne cherche du repos"

Et puis elle te perd avec des conditionnel passé de son époque :

Si elle n’eut point été dans l’obscurité, elle eut eu peine à cacher son trouble 

(oui, Guillaume ? « Si elle n’avait point été dans l’obscurité, elle aurait eu de la peine à cacher son trouble »)

Et tout cette distance n’est pas vaine, c’est pour cette scène ahurissante de frontalité dans le tome troisième où Madame de Clèves, ne trouvant plus de solution à son dilemme, choisit de tout révéler à son mari. A une époque où dans son milieu personne n’est fidèle, mais personne ne communique là-dessus. Or la Princesse est innocente, même si pas dans son coeur.

Elle , mamie : « Eh bien Monsieur je vais vous faire un aveu que l’on a jamais fait à son mari ». Bam.

Lui, Dudule : « Vous me rendez malheureux par la plus grande marque de fidélité que jamais une femme ait donnée à son mari ». Boum.

En avant Trincamp, la frontalité.  Hélas! Pimprelin - Nemours, par hasard, assiste à cette scène, et comprend qu’il est aimé de retour. Il est tellement content qu’il le raconte à son meilleur ami. Et la Princesse de conclure : 

J’ai eu tort de croire qu’il y eut un homme capable de cacher ce qui flatte sa gloire

Bravo Mamine. 

Merci Bisous Merci

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.