Le 26 septembre 2002 un ferry appelé Joola, qui relie Dakar avec la Casamance, qui au lieu de transporter 500 passagers en charge 4 fois plus, fait naufrage, 2000 personnes perdent la vie. 2000 personnes mortes c’est au minimum 10 000 autres en grand deuil. Soit une ville toute entière frappée de chagrin.

Alors Fatou Diome fait le le boulot des écrivains, elle prend une loupe, se penche sur la foule de ces gens unis, en imagine un et même ce sera une, elle l’appelle Coumba, qui a une toute petite fille, qui n’a plus son mari bien aimé, Bouba, disparu quand le Joola a sombré, et qui comme le veut la tradition, entame le temps de son veuvage chez sa belle-mère, sur un bout d’île, près de l’océan. 

4 mois et 10 jours, c’est le temps rituel dans la religion musulmane, qui lui est donc imparti.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.