Après avoir dézingué Verrières et son élite, et donc la province en général, sur 200 pages, après avoir dessoudé le séminaire de Besançon donc l’église catholique sur également 200 pages, on arrive au moment du livre où Stendhal se remonte les manches pour plomber propre et net le gratin parisien.

Julien garde son habit noir mais sort du séminaire, il suit mon cher abbé Pirard, le janséniste, à Paris, il va servir de secrétaire à un grand aristocrate le marquis de la Mole. Bravo Juju! toi fils de charpentier à Verrières, France Comté, te voilà à la capitale, Paris reine du monde … 

Sauf que Julien reste Julien, c’est à dire l’inventeur de la susceptibilité, vénère full time, épais comme un tournevis mais toujours prêt pour la bagarre. 

Premier café parisien (petite larme de confinée), Julien estime qu’un type baraqué l’a mal regardé. Oui, on se croirait dans une chanson de Booba. Donc Juju le regarde mal à son tour. Donc le baraqué se met l’insulter mais Juju (chic avant tout) ne fait que répéter la même phrase : « Monsieur, votre adresse, je vous méprise ». 

10 fois jusqu’à ce que le type costaud lui balance ses cartes à la figure. Juju est prêt pour son premier duel. Il finira avec une balle dans le bras, il en est très content, tout ça est très Napoléon, selon lui.

En avant la conquête de Paris qui est Reine du Monde, mais aussi, Paris c’est une blonde … Et en terme de blonde, Julien va être servi. 

Le Marquis de la Mole a une fille, une blonde, Mathilde. Débuts compliqués. Lui : « Que cette grande fille me déplait », et 

Elle ne lui plut point; cependant, en la regardant attentivement, il pensa qu’il n’avait jamais vu des yeux aussi beaux; mais ils annonçaient une grande froideur d’âme

Elle : rien. Elle ne le voit même pas. Il n’est ni duc ni riche et en plus, il ne rit pas, il est grave, et ne fait pas de commérages comme ses amis de la haute.

Heureusement Mathilde s’ennuie. Et Mathilde déteste s’ennuyer. Et surtout Mathilde n’a peur de rien (elle est la descendante de Boniface de la Mole, décapité en place de grève et donc la tête coupée fut récupérée par sa maitresse la Reine Margot) elle note l’orgueil immense de Julien et ses belles boucles, elle pense « Celui là n’est pas né à genoux », et paf! elle fait comme Corinne Charby, « Elle jouait à pile ou croix son existence entière ». 

Elle prend le parti de se donner une passion pour Julien.

Du moment qu’elle eut décidé qu’elle aimait Julien, elle ne s’ennuya plus … cet amusement a bien des dangers … tant mieux, mille fois tant mieux

Evidemment Julien est au comble de la joie, la fille la plus désirée de Paris le reçoit en douce dans sa chambre de jeune fille. Où ils ne jouent pas au scrabble. Et Mathilde est enceinte. Damn it. 

La suite ? 

Demain les enfants demain 

Merci bisous merci

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.