C'est un livre pour les 10 à 13 ans, qui a été écrit par un prix Nobel de littérature et illustré par un génie de ce siècle, Sempé. Un roman qui veut consoler les enfants qui se plaignent de porter des lunettes.

L'OMS estime à 2,3% le taux d'enfants intellectuellement précoces en France. C'est embêtant. Pourquoi ? Parce que ça fait que 2,3% d'enfants dont les parents peuvent frimer en soirée avec leurs enfants à gros QI. Parfois, ces 2,3 % d'enfants - en plus - sont allergiques au gluten et n'ont lâché leur biberon que pour choper un archet et un violon - et là, tu passes une soirée pénible. Et ben oui, parce que vu que c'est un enfant, tu ne peux pas dire "Ouais, je m'en fous. Il est où le cubi de Chardonnay ?"

Alors j'ai pensé au reste des parents, ceux qui ont des enfants moyens, mais qui voudraient bien, une fois de temps en temps, frimer par le truchement de leurs enfants. Avec le livre du jour, ils pourront dire :

Poupette, non, elle va bien, elle bricole. En ce moment, elle est à fond Modiano. Ouais, le prix Nobel 2014 de littérature, qu'est-ce que tu veux que je te dise, c'est son truc à Poupette, les prix Nobel de littérature.

Et ça, c'est possible parce qu'en 1988, Modiano, pas encore prix Nobel mais qui avait déjà mis tout le monde d'accord avec ses qualités littéraires, a écrit un bref roman pour "J'aime lire" et c'est le père du "Petit Nicolas" qui se charge d'illustrer ce roman. Là, c'est une fille : Catherine Certitude. 

Et là où c'est magique, c'est que non seulement Catherine Certitude est à la portée de Poupette, mais que toi, Parent, un soir de fatigue après une journée de télétravail compliquée, tu liras par dessus les épaules de Poupette parce que l'humour des dessins de Sempé, son humour acide et gentil (si, si, c'est possible) te choperont l'oeil. Et comme Poupette, tu auras très envie de connaître l'histoire de Catherine Certitude et de son père. 

Enfin, c'est surtout que tu te sentiras bien dans l'histoire de Catherine Certitude et de son papa. 

Parce que le père de Catherine est un super héros ? Non. 

Parce que le père de Catherine est un génie ou un concepteur chez Google ou un joueur du Bayern de Munich ? Non plus. 

Le papa de Catherine a ce truc flou qu'ont, en fait, souvent les parents quand on est petit et qu'on ne comprend pas exactement le métier qu'ils font et que de toutes façons, nos parents, c'est des "pas comme nous". Donc c'est flou. Sauf que le père de Catherine, il fait des affaires (des petites) à la limite de la légalité, peut-être l'import-export. Il dit à sa fille "Disons que je travaille dans les paquets". C'est flou. 

Mais de toute façon, le flou est beaucoup dans la vie de Catherine et de son papa. Ils sont myopes tous les deux, alors ils portent des lunettes. Et quand ils en ont marre de la vie réelle, ils enlèvent leurs lunettes. Sans lunettes, tout est doux et brumeux, flou, tendre. Et Catherine, quand elle fait de la danse, elle n'a pas le droit de porter ses lunettes, mais elle préfère, comme elle l'explique à son père, parce que c'est doux, c'est brumeux, c'est flou et c'est tendre. Et son père de lui répondre, à Catherine :

Ce sera comme moi quand j'étais jeune : les autres te trouveront dans le regard quand tu ne porteras pas tes lunettes une sorte de buée et de douceur. Cela s'appelle le charme. 

Alors toi, Parent de Poupette, tu piqueras son livre à Poupette, peut-être parce que ton père te manque, et tu tomberas après ta journée de travail d'adulte sur ce paragraphe :

Le matin, Papa me réveillait. Il ouvrait les persiennes et je le voyais de dos dans l'embrasure de la fenêtre et il disait en nouant le nœud de sa cravate sur un ton pensif ou quelquefois très résolu : "À nous deux, Madame La Vie"

Et toi, Parent, tu seras bien content d'avoir une petite formule guillerette pour aller vers cette nouvelle journée. 

Catherine Certitude, de Modiano et Sempé, à retrouver chez Folio

  • Légende du visuel principal: Extrait de la couverture du livre de Modiano et Sempé "Catherine Certitude"
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.