Sur Wikipédia, à Izia Higelin on trouve à des fins de signalement : auteure/compositrice/ interprète, musicienne et actrice française. (1990) Sur celle de Kate Tempest, poétesse, dramaturge et rappeuse anglaise. (1985).Et c’est ainsi que voilà Izia et Kate attachées…

Kate Tempest écrivaine n’a pour le moment écrit un seul roman et c’est celui-là. Roman qui a eu l'air de plaire à quantités de jeunes gens de sa génération. Et à la critique. Et à ses pairs. Et moi et moi et moi, donc. 

Un premier roman qui fait le bilan calmement. Le bilan de sa ville, Londres (la ville du titre), de son temps, de ses rêves. Calmement … non. Exemple : La plume de Kate Tempest sait raconter en deux lignes l’ambiance typique d’une fête de son époque et c’est pas le calme qui règne : « L’air sent la sueur cocaïnée, la vulnérabilité qu’on tente de tenir en bride, l’autopromotion effrénée ». 

C’est ce genre de plume là. En deux lignes, en une phrase, tu chopes la fébrilité. Passe décisive, on dit au foot. L’histoire : 4 jeunes gens, deux garçons, deux filles, à la sexualité fluide, une frère et une soeur, une danseuse qui ne vit pas de son art, un chômeur, deux dealeurs associés qui économisent pour monter un café associatif, jeunes mais qui se sentent au bout du rouleau. 

Et puis la vie les fait se rencontrer. Têtes en l’air, Becky et Pete et Léon et Harry : « Chacun cherche cette étincelle qui donne un sens à sa vie. Cette miette de perfection fuyante qui fera peut-être battre son cœur plus fort ». 

Quand le livre commence, on se dit qu’ils ont peut-être le contexte pour choper la « miette de perfection » : une bagnole fuyante - comme la « miette de perfection » - et qui quitte la ville, une valise pleine de fric, et eux. Peut-être. Et puis, Kate Tempest qui sait aussi mener un récit, fait demi-tour et fouille leurs passés respectifs. Comment se sont-ils trouvés en cavale ?

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.