Sans cette "Amie américaine" du titre, pas de Tarantino. Voilà qui nécessite quelques éclaicissements

Si Helen Scott, l'Ami Américaine en question ne tombe pas en amour de François Truffaut et de ses 400 coups, ne se débrouille pas pour lui ouvrir les portes du public New-yorkais, avant de faire la même chose pour Godard et A bout de souffle, Tarantino, quelques décennies plus tard ne découvre pas la Nouvelle Vague et Godard et ne fait pas de cinéma, vu qu'il a appelé sa maison de production "Bande à part", qui est, vous le savez, le titre d'un film de Godard

"L'amie américaine" de Serge Toubiana (Stock)

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.