Juliette Arnaud nous parle de son auteure préférée et du dernier épisode de la série des "Claudine", série qui a rendu Colette célèbre !

Après La Guerre et la Paix, puis un Singe en Hiver, voici La Retraite Sentimentale; et ces titres semblent indiquer les uns après les autres que je ne suis pas un imperméable, que je subis comme tout le monde le Zeitgeist. Oui, un mot en allemand de temps à autre, ça pose sa chroniqueuse littéraire … Action de se retirer du monde, c’est ça la retraite, ou le confinement, mais ne vous fiez pas trop à ce titre, qui sent le renoncement, la naphtaline et la bouillotte en guise de liaison amoureuse, c’est tout le contraire, avec ce roman nous allons pouvoir causer de jouissance féminine. Comment Charline? Nous sommes mercredi, jour des enfants, jour de Poupette et Friponet? N’ayez aucune inquiétude : je vais louvoyer au mieux en déployant mon art consommé de la nuance et de l’élipse. Voilà tout le monde est terrorisé, tant mieux, on écoute mieux quand on a peur. (dixit Gargamel) 

Alors, pourquoi ce mot de « retraite »? Dès le titre, et sans le prénom de Claudine, alors que c’est le dernier épisode de la série des Claudine, série qui a rendu Colette célèbre. Enfin … à moitié célèbre, puisque la série est signée Willy. Son mari. Sauf qu’en 1907, Willy n’est plus son mari. Alors pas de Claudine dans le litre, pas de cette fausse jumelle, leur créature à tous les deux, et un avertissement factuel avant que la fiction ne commence : 

Pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la littérature, j’ai cessé de collaborer avec Willy. 

(oui, c’est sec mais Colette n’est pas une soeur Kardashian) 

En revanche pour ce qui à voir avec la littérature, Claudine s’est retirée à la campagne, du côté de Besançon, parce que Renaud, son mari et néanmoins grand amour, Renaud est au sanatorium en Suisse. Elle est inquiète, mais elle garde ses inquiétudes pour elle, et aime cette retraite avec une amie fraichement divorcée Annie, et ses bêtes. Elle est ainsi Claudine, elle sait jouir (au sens de « tirer un agrément de ») malgré tout puisqu’elle a « Une amie qui ne fait pas de bruit, un petit bouledogue carré avec une âme d’enfant, une chatte grise impérieuse et distinguée ». Et oui, Renaud c’est le grand amour malgré dix ans de mariage - c’est pas Colette et Willy, c’est comme ça la littérature ça sublime et mieux au bout de 10 ans de mariage, ils sont si proches si intimes que Claudine dit : «

Je me complais dans l’infiltration profonde, définitive, dont je l’ai enclaudiné … il savoure à la Claudine la grâce de la minute présente et méprise ce qui est meilleur mais hors d’atteinte

Cri d’horreur des hommes de l’assemblée : Keuaaaaa?!!! Ah oui d’accord : ta Claudine, elle fait ce truc de femelle hétérosexuelle pénible, elle veut changer l’homme qu’elle a choisi? Mais c’est pas possible, vous êtes toutes montées à l’envers ou quoi? 

Oui, voilà, bramez tant que vous voulez, Claudine a enclaudiné Renaud ET ils en sont heureux. Et si ça vous rebute, tant pis! Je vais reprendre à mon compte une phrase que Sido la chère maman de Colette lui avait dite : « L’amour n’est pas un sentiment honorable ». Ceci dit, Renaud est loin, Claudine fait retraite sentimentale donc lorsque débarque Marcel. C’est le grand beau-fils de Renaud, mais il n’est pas exactement invité, ou souhaité. Et alors que les premières neiges commencent à tomber, sur cette maison en pleine campagne, un nouveau huis-clos peut commencer. Oups … je prends conscience que je ne vous ai pas précisé qu’Annie, la douce Annie, l’amie qui ne fait pas de bruit, a dévoilé à Claudine qu’elle venait de découvrir les joies du sexe … Oh c’est dommage, je n’ai plus le temps… 

Merci Bisous Merci

Contact