Dans la cronique en partenariat avec Reporterre, Justin Carrette nous raconte un phénomène qu’on a pu observer dans notre ciel ces derniers mois… des sortes de trainées lumineuses formées par des satellites.

Dans la chronique en partenariat avec Reporterre.net, le quotidien de l'écologie, Justin Carrette nous parle aujourd'hui d' un phénomène qu’on a pu observer dans notre ciel ces derniers mois… des sortes de trainées lumineuses formées par des satellites. 

Est ce Elon Musk avec son projet hors-normes qui est à l’origine de ce phénomène?  ce projet c’est Starlink… le milliardaire Elon Musk veut s’appuyer sur une constellation de 12.000 satellites, 42.000 à terme, pour commercialiser un service internet satellitaire à haut-débit partout dans le monde y compris en France ou les précommandes sont déjà ouvertes.  Alors forcément l’ampleur du projet inquiète, c’est du jamais vu dans l’histoire de l’industrie aérospatiale… actuellement on a seulement 2.600 satellites en orbite autour de la terre. 

C’est un phénomène qui inquiète les astronomes ?  Oui les satellites Starlink sont envoyés en lot, environ une soixantaine, et se suivent dans un premier temps en formant une ligne de point lumineux à 350km d’altitude… donc évidemment ça rend le travail de ceux qui observent le ciel et l’espace très compliqué voire impossible… les astronomes et les astrophysiciens ont des télescopes avec une ouverture très large qui captent la moindre lumière pour observer les planètes lointaines… ces satellites rendent leurs photos et leurs observations inutilisables… l’un d’entre eux me confiait qu’observer une étoile dans ces conditions, c’est un peu comme si on tentait d’observer une flamme de bougie et qu’un phare maritime nous éclairait en même temps. 

qu’est-ce qu’on fait de tous ces satellites dans l’espace s’ils tombent en panne ou lorsqu’ils arrivent en fin de vie ?  Et bien on attend, comme pour les 34.000 autres déchets spatiaux de plus de 10cm actuellement dans l’espace, on attend qu’ils redescendent et brulent dans l’atmosphère… Pour un satellite à 800km d’altitude on devra par exemple attendre 200 ans… et durant ces 200 ans le débris va continuer son orbite à 30.000 km/h autour de la terre et le risque de collision avec d’autres engins spatiaux est assez important. Elon Musk a promis de trouver des solutions mais sur une flotte de 12.000 satellites, il y aura forcément des imprévus et des pannes... 

Au-delà de cette pollution spatiale, certains craignent aussi une pollution sur terre…  Imaginez déjà ce que représente la logistique pour la production, l’envoi et la maintenance de 42.000 satellites… il faudra également produire des millions d’antennes domestiques pour recevoir le signal de ces satellites … Ces chiffres donnent le tournis d’autant plus que l’utilité du projet est relative… avec un forfait à 80 euros par mois pour se connecter à internet, seuls les plus aisés pourront s’offrir Starlink… et l’internet terrestre avec la fibre optique est pour l’instant bien plus rapide et fiable que le service d’Elon Musk. 

Mais avec ce réseau satellite mondial, notre consommation de data risque d’exploser tout comme notre engouement pour les objets connectés. Aujourd’hui on sait que le secteur informatique est responsable à lui seul de 4% des émissions mondiales de gaz a effets de serre. 

D’autres milliardaires sont dans la course pour envoyer des satellites en orbite, notamment Jeff Bezos le fondateur d’Amazon avec son projet Kuiper et ses 3200 satellites… Même si à première vue vous avez du mal à comprendre l’intérêt des milliardaires pour de tels projets, vous verrez dans notre enquête que d’autres intérêts, qu’ils soient politiques ou militaires, motivent cette obsession pour le cosmos... 

avec Justin Carette. dont l'article est à retrouver sur le site de Reporterre, le quotidien de l’écologie sur Reporterre.net  

Thèmes associés