Cette semaine on parle de la vague de chaleur au Canada avec Alexis Gacon, correspondant de Reporterre et journaliste radio à Radio-Canada à Montréal

Le Canada est en train de bouillir ces derniers jours Alexis …. 

Oui, vraiment, en fait, ce sont des températures qu'on ne connaît tout simplement pas ici… Mathieu 46, 6 degrés dimanche dans la petite ville de Lytton, à 260 kilomètres de Vancouver, et le record n'a duré qu'une journée... Le lendemain donc hier, on était à 47,5 degrés cinq, c'est plus chaud même que ce que Las Vegas n'a jamais connu...alors qu'en général en juin, la température moyenne frôle les 25 degrés...et cette vague s'étale sur tout l'ouest, donc Colombie-Britannique jusqu'en Saskatchewan, au milieu du pays..dans les prairies… 

Et comment on peut la décrire cette vague de chaleur, d'où elle vient ? 

Alors Environnement Canada, donc l'agence fédérale ici, explique que c'est une masse d'air chaud qui remonte à la base du Mexique, qui a traversé l'Amérique vers l'ouest, et maintenant qu'elle est sur place, il n'y a pas de vents puissants pour la faire déguerpir en altitude donc elle est là depuis quelques jours et ne partira pas tout de suite.  

Et en plus de ça il y a un effet cocotte minute, donc comme un couvercle qu'on appuie sur de l'eau bouillante d'après les météorologues... parce qu'un anticyclone, des hautes pression atmosphérique, fait pression sur l'air au sol, ça comprime l'air, et ça le réchauffe encore plus. 

Et Alexis, c'est de la chaleur très humide... 

Oui, je lisais la météorologue de CBC, la télé publique ici, Johanna Wagstaffe, qui expliquait qu'en fait, ce type de vague de chaleur, ça limite l'évaporation de la transpiration, de notre peau et donc que la transpiration ne nous refroidit plus, et c'est aussi pour ça que cette canicule est dangereuse..et ça se ressent dans le nombre d'appels au 911, le service d'urgence … 20 fois plus d'appels pour des insolations ou de la fatigue liée à la chaleur ce mois-ci par rapport à juin l'an dernier en Colombie-Britannique… 

Et on voit des écoles qui ont fermé en attendant que ça se calme, des magasins, des cliniques de vaccinations contre le covid….ont annulé des rendez-vous et il n'y a plus de climatiseurs dans de nombreux magasins pour espérer être au frais... 

L'ouest canadien est très montagneux...Avec les Rocheuses, la chaîne côtière pacifique, cette vague là joue sur la fonte des glaciers… 

Oui,elle s'accélère, que ce soit les glaciers ou le manteau neigeux et résultat, ce sont les rivières qui trinquent, elles sortent de leur lit, c'est le cas au nord de Vancouver, dans la vallée de Pemberton où des habitants ont dû être évacués.. ça c'est une conséquence directe de la vague...une autre c'est la hausse de la pollution au niveau du sol 

Vancouver alerte sur un haut niveau d'ozone troposphérique, et ça c'est dangereux pour la santé… 

Alors la vague pourrait commencer à se dissiper demain dans le sud de la Colombie-Britannique. Mais Plus à l'est, il faudra attendre encore la semaine prochaine…Donc des agriculteurs, notamment les producteurs de de bleuets, ont peur pour leurs récoltes.  

Mais Pendant ce temps-là, Mathieu tout à l'est, à Terre-Neuve et Labrador,...Environnement Canada envoie des avertissements de gel, le mercure va passer sous zéro et ça va aussi abimer les cultures...donc Coup de chaud coté pacifique, coup de froid coté atlantique nord, preuve que le pays est immense et que c'est une terre un peu extrême ( on s'en reparle en hiver..…)  

Sur le site de Reporterre.net: L’ouest du Canada suffoque sous une vague de chaleur record

Thèmes associés