La science nous permettra peut-être bientôt de mettre en "biostase" (sorte d'hibernation) des patients dont le cœur s'est arrêté suite à un choc traumatique (coup de poignard, blessure par balle) laissant le temps aux médecins d'opérer et sauver les patients. C'est la méthode de l'EPR.

  • Légende du visuel principal: Max Bird pendant sa chronique dans "Par Jupiter !" © Radio France /
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.