Ce qu’il y a de rigolo avec Superbus, c’est qu’ils ont toujours été anachroniques, complètement hors-normes à l'image de leur chanteuse phare, l'auteure et interprète Jennifer Ayache.

Ils débarquent il y a 20 ans en 2000 donc, avec une esthétique et un son clairement du débuts des années 90, une chanteuse qui bouge sans cesse dans des jupes très courtes, une vraie petite bombe d’énergie, Jennifer, des clips tous plus délirants les uns que les autres et surtout un son alternatif à l’américaine, à la fois pop et musclé qu’ils déclinent sur toutes sortes de mélodies même Madonna... sacrément gonflée leur reprise d’Into The Groove, pour un jeune groupe de rock qui débute. 

Superbus Into the groove  Madonna

Sum 41 chante Madonna, voilà, c’est un peu ça, les débuts de Superbus. Alors, forcément, ils brouillent les pistes,on ne sait jamais dans quelle case les ranger ces animaux là, à la force des concerts, ils poussent les murs et finalement créent leur propre case… Les clips passent en boucle sur les chaînes musicales, l'hybridation étrange grosses guitares, ska, pop, s’invite dans les chambres d’ado avec des tonnes de ventes de disques à la clé, moults récompenses et une chanteuse qui éclipse petit à petit tous les garçons du groupe. 

Superbus Radio Song  

Alors, est-elle vraiment chiante Jennifer ? 

On le dit dans la chanson, je ne me permettrais pas de jugement sur la question, on ne se connait pas, mais une chose est sûre, c’est qu’à force de briller, elle se lance en solo. Pour les 20 ans de Superbus, elle revient donc en groupe et un nouvel EP, 20 en chiffre romain, XX et bam, ça recommence, un son complètement nouveau, plus de repères temporels, c’est de l'électro, mais pas du nouveau siècle, un son porté par les productions de Quentin Mosimann, un jeune DJ suisse connu pour avoir fait ça à Taxi Girl, 

QUENTIN MOSIMANN- Cherchez le garçon remix 

Et la superstar des producteurs français,  Benjamin Lebeau du duo The Shoes. Le résultat est de nouveau anachronique, électronique pour sûr mais vintage, avec un clip tourné en VHS qui explore tous les codes des 80’s, l’ombre de Madonna y plane toujours, la Madone et Notre Dame pour source d’inspiration et toujours cette idée ligne directrice dans les textes, je suis chiante, mais avec la maturité, elle ne fait plus chier qu’un peu  ...

SUPERBUS - Silencio 

« J'ai fait chier mes potes un peu / Pour que tu m'appelles juste une fois ou deux »... Bref, ça va mieux, et le grand gloubiboulga des années 80' et 90' de Superbus fête ses 20 ans de carrière avec un grand retour sur la route des concerts, une route qu’ils connaissent par cœur, avec son tour bus et sa testostérone, pour des live que j’imagine tout autant avec des guitares que des nappes de synthé et pour mettre de la cohérence et de l’ordre dans tout cela telle une Charline dans "Par Jupiter !", Une Jennifer les yeux dans les yeux. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.