Il y a quelques jours, le journal anglais, The Telegraph, probablement épuisé par le brexit, publiait une étude suédoise, d’une importance capitale, qui prouve que dans un groupe, le batteur, serait certainement, le membre le plus intelligent.

Le professeur Frederic Ullen de l’institut médical Karolinska de Stockholm, affirme que la maîtrise du rythme stimule la partie du cerveau utilisée pour la résolution de problèmes et des problèmes quand on gère des artistes ou un festival, il y en a plein. Alors, on savait bien sûr, que le masseur de fûts, représentait l’assise du son, mais il faut dire les choses telles qu’elles sont, on avait tendance à le prendre pour un con. 

Aujourd’hui, justice est rendue et c’est donc, Richard Kolinka, l’homme orchestre que l’on accueille pour un festival à Fontenay, les aventuriers, dont le grand final aura lieu vendredi avec un casting tourbillonant, KOLINKA & FRIENDS ce sont  CALI- MADEMOISELLE K - XAM HURRICANE de The Voice - JEANNE CHERHAL- STEPHAN EICHER et BACHAR MAR KHALIFE. J’adore, BACHAR MAR KHALIFE. Khalifé arrive en France à 6 ans pour fuir la guerre au Liban. 

Formé au conservatoire de Paris, il est virtuose, incroyable musicien, j’aime particulièrement ce titre Ya Nas, adapté d'une chanson traditionnelle du Koweit , il y joue du piano comme d’une percussion.

C’est vraiment très très fort. Alors, le festival de Fontenay, qui fête sa 15e édition, sur fond de grève générale, c’est donc une aventure musicale, celle qu’on aime vivre, celle qui sort des sentiers battus, comme par exemple, la Chica, j’étais tombée sur elle, il y a quelques années, dans un bar, elle jouait avec deux garçons travestis sous le nom de Three Some Sisters, c’était complètement glam et fou… Elle a sorti son premier disque solo, cette année, Cambio, avec toujours cette incroyable voix… 

Alors, je ne vais pas vous raconter toute la programmation à venir du festival, qui touche doucement à sa fin, avec la grosse soirée du 20 décembre, allez sur le site Fontenay en Scène pour les détails, mais juste terminer avec un groupe français à l’affiche mercredi, qui prouve que la musique est à la fois un éternel recommencement et une surprise perpétuelle, des rockers français signés sur un label anglais, fut une époque, c’était inconcevable, aujourd’hui, MNNQNS sortent leur premier album,  Body Negative avec une maîtrise totale du son anglais des 80’s et on trouve ça normal, et pourtant que de chemin parcouru depuis Téléphone … 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.