Le talent ne se mesure pas au ventes de disques. Il y a des artistes de l’ombre, des artisans de plume et de mélodies, qui même, s’ils n’ont pas eu leur moment de gloire dans le canapé de Drucker, sont des musiciens émérites, créatifs, qui méritent notre attention, comme les nantais de French Cowboy and the One.

Alors, ils ne sortent pas de nulle part Eric et Federico, avant d’être des cowboys, ils étaient des petits lapins, qui gambadaient sur la scène nantaise avec leur copain Philippe Katerine, Les Little Rabbits, groupe culte des 90’s que vous ressort discrètement France Inter et notre ami Djubaka, dans sa programmation. Oui, chers amis, même dans Par Jupiter, vous avez déjà écouté les Little Rabbits, la piscine ou une belle fille comme toi, mais moi, ma préférée, c’est celle là. 

Bon, les petits lapins se sont éparpillés, aujourd’hui, les survivants de la myxomatose des side projects, sont les French Cowboy and the One, l’écriture unique de Fredérico, une sorte de Katerine en colère, et la batterie ultra efficace d’Eric, en face à face comme des boxeurs pour un son post post punk, et donc, un nouvel album, AF, toujours enregistré et mixé à Tucson Arizona par leur copain américain, Jim Waters. 

Non, ce n’est pas de la nostalgie, c’est de la lucidité, French Cowboy and the One, ils sont en tournée tout l’automne, avant la sortie du disque en Février, et déjà un tube vu 12 000 fois sur Youtube, Federico un tube aussi sur la tête torse nu avec Eric dans le clip, chante, Embrasse, ici, c’est pas du baiser baveux de cadre sup en boite chic, qui fait du clic, ici, c’est du vrai baiser qui déchante, qui met les crocs, qui arrache. Embrasse Cowboy. 

Programmation musicale
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.