Maxime Le Forestier a bercé nos années 70. Dans son dernier album il a gardé cette voix lucide et insouciante pour analyser le monde comme un écho de notre enfance.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.