Une comédie musicale selon certain, une tragédie musicale selon Arielle Dombasle. Du kitsch absolu pour la presse en générale.

Voilà une plongée à poil dans l'inconscient du couple artistique le plus perché de la musique : Nicolas Ker et Arielle Dombasle. 

Nicolas Ker c'est le Gainsbourg nouvelle génération qui débarque bourré chez Ruquier pour présenter son disque avec Arielle. Il chante avec une voix teinté de new wave et il est connu surtout pour son énorme tube, anti bodies.

Alien Crystal Palace, c'est un savant fou, entouré de femmes à demi-nue dans des costumes égyptien en carton qui essaye de créer le couple parfait qu'il appelle l'androgyne, pour le dieu Horus, interprété magistralement par Jean-Pierre Léaud. Hambourg (Michel Fau), ce savant jette son dévolu sur Dolorès Rivers, une photographe réalisatrice joué par Arielle Dombasle et Nicolas Atlante, un musicien déjanté (Nicolas Ker). Trois producteur assassin organisent un tournage de film pour que ces deux âmes soeurs couchent ensembles, mais c'est compliqué, les deux protagonistes sont bourrés de névroses. Ils s'aiment mais ils se fuient.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.