Morgane Cadignan n'aime pas le comédien et humoriste Fred Testot venu présenter le thriller juridique "Intraitable" diffusé sur France 2 dans le cadre de la soirée continue "Comment faire sans les pesticides?"

Fred Testot, je ne vous aime pas. Déjà parce que c’est la rentrée, que c’est lundi, que c’est le début du mois le plus interminable de l’année. Horrible mars, trop tard pour la raclette, trop tôt pour le rosé. 31 dîners à se demander ce qu’on va bouffer pour finir par manger des gnocchis à poêler devant un téléfilm nul sur France 2… 

Enfin bref, Fred, vous venez nous parler d"Intraitable“, téléfilm sur France 2... Bon... Bah je lance les gnocchis… L’histoire inspirée d’un procès très médiatisé en 2014… Ouuuuuuh… « Intraitable » est un thriller juridique ...Ouuuuh j’adore ça... qui décrit le combat acharné d’un viticulteur indépendant contre l’administration pour faire valoir son droit à la pratique d’une agriculture différente. Ah. Bon les amis je sais qu’il ne se passe pas grand chose cette année mais là il va falloir faire un effort non ? Je sais bien qu'on ne peut pas écrire “Les Sopranos“ tous les ans mais enfin bon là quand même... Dans ce cas-là j’écris un téléfilm sur la fois où j’ai pas eu mes APL et j’appelle ça “La CAF se rebiffe”.

En gros, c’est l’histoire d’un courageux adepte de la biodynamie contre le grand capital. Ca a changé Batman. Ceci dit, dans mon quartier ce serait un super héros. Parce que des mecs qui débarquent en slip chez Naturalia en hurlant que c’est pas la saison des framboises, on en connaît… et ils passent sur France 2 aussi.

Mais comme pour un rôle Hollywoodien vous avez préparé votre rôle, à ce sujet, vous dites en interview :"D’abord, nous sommes tous allés camper au Domaine Chevrot, à Cheilly-lès-Maranges, en Bourgogne.“ Ca va ? On ne vous dérange pas ? La France est coincée depuis un an et vous allez camper dans les vignes pour “préparer un rôle?“. Petit Air B&B dans les cubis pour être sûr d’être au point. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
(Ré)écouter La chronique de Morgane Cadignan