Morgane Cadignan n'aime pas le chanteur et comédien Patrick Bruel, invité dans la Bande Originale pour le film" Villa Caprice" de Bernard Stora, en salles à partir du 2 juin.

Patrick Bruel... Je ne vous aime pas. Vous êtes chanteur, compositeur, et  ambianceur de fins de soirées. Cette dernière qualification c’est pour tout ceux qui comme moi ce sont faits les ligaments croisés en sautant en l’air et en gueulant “3,2,1 : ON S'ÉTAIT DIT RENDEZ-VOUS DANS 10 ANS” en enlaçant très fort des gens qu’on a finalement jamais revus après la soirée de fin d’année du BDE.  

Non, vous êtes également champion du monde de poker, parce que pourquoi pas après tout. Parce qu’acteur, chanteur et fantasme de toutes les femmes du XXème siècle ça ne suffisait pas.

J’aimerais bien faire une partie avec vous (de poker), je pense sincèrement que j’ai une chance de vous battre. Je suis parisienne, donc m'asseoir à une table avec des lunettes de soleil et faire la gueule, je pense que c’est dans mes cordes. En plus je suis ici depuis quelques mois et je dis aux gens que j’aime bien que je ne les aime pas, et vice versa donc en termes de bluff vous n’avez rien à m’apprendre. Peut-être que là maintenant je suis en train de bluffer d’ailleurs. Peut-être que je ne vous aime vraiment pas. J’ai adoré votre album “Ce soir on sort". Alors ? Bluff ? Pas bluff ? Je ne vous dirai que si vous acceptez de m’inviter à vos tournois. Non parce que la crapette avec Daniel c’est sympa 5 minutes mais j’ai besoin d’un peu d’enjeux dans ma vie. 

Personnellement, je vous ai adoré dans "Le Prénom" qui est un de mes films français préférés. C’est là que vous m’avez convaincue, pas en tant qu’acteur hein. C’est là que vous m’avez convaincue que je pourrais appeler mon enfant comme je veux. Et on pourra dire ce qu’on veut, “Naguillermo“ est un prénom viable pour un enfant. Après il dira : “c’est qui mon père ?“  et je lui répondrai : “Alors c’est là que ça devient intéressant. Aucun des deux. En revanche, tu connais Tanguy Pastureau ?“ et il me dira : “mais si c’est lui mon père, pourquoi tu m’as pas appelé Tanguillermo alors ?“ Ensuite il répondra  : “Mais enfin, qui a le droit ? Qui a le droit ? Qui a le droit de faire ça à un enfant ?” Je lui répondrai "PATRICK BRUEL" et j’aurai gagné à ce fabuleux  blind-test qu’on appelle la vie. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés