Dans cette chronique, Morgane Cadignan revient sur le parcours du chef-pâtissier, Christophe Michalak, invité de La Bande Originale de ce jeudi 5 novembre 2020.

Christophe Michalak, je ne vous aime pas. Parce que déjà, ça va bien de nous faire avoir des gros culs en faisant passer ça pour de l’artisanat. En plus là on est re-confinés donc ça va repartir en vrille : « Pour le dessert j’ai préparé un truc c’est du chocolat, sur une couche de caramel, le tout lié par du beurre et dessus c’est de la crème de marron » « Attends Michel c’est un peu gras ton truc ? » « Non mais c’est un Saint-Honoré selon Christophe Michalak » « Ah pardon. » 

Je précise que vous êtes pâtissier, parce que j’ai une amie quand je lui ai dit qu’on vous recevait elle m’a dit “Oh il est trop beau et en plus j’adore ses pièces“

Alors raté. Ça c’est Michalik. Pas celui du théâtre, nous c’est celui du flan. Et franchement c’est mieux, parce que Michalik il est mignon mais je sais pas si vous avez déjà essayé de bouffer un Molière ? Bah c’est dégueulasse.

Bref, pour en revenir à l’apport calorique dans nos vies, l’autre fois je suis passée devant une de vos boutiques il y avait une tarte c’était écrit “T’es grosse“ en chantilly dessus. Arrêtez-vous quoi. Si vous vous aimez en maillot de bain tant mieux pour vous mais pensez aux autres. Pensez à ceux qui ont un tout petit problème pour s’arrêter une fois qu’ils sont partis. Ca m'énerve quand on me demande dans les soirées “Nia nia nia t’es plus bec salé ou bec sucré ?“ “Olalalala mais ta mère je suis plus bec tout court. Donc ramenez des blinis sinon je tartine du tarama sur ton gosse et je le bouffe” . Moi je fais partie des gens qui comprennent pas qu’à la question « Tu veux du gâteau ? » la réponse puisse être “non merci “. Je trouve ça lunaire. 

Mais j’ai quand même étudié l’origine du problème : dès 1995, vous bossez chez Fauchon avec Pierre Hermé, puis vous devenez chef pâtissier au Plaza, vous ouvrez quatre boutiques et là vous écrivez un bouquin. Vous êtes l’exemple parfait du CAP qui part en couille. Moi, j’avais des potes en CAP pâtisserie. Bah va savoir... ça a pas fini pareil. 

À l’heure où je vous parle, ils sont en croc’s au fond d’une boulangerie-pâtisserie avec un jeu de mot dans le titre. Ils se roulent dans la farine en chialant parce qu’ils comprennent pas que personne ne veuille entrer dans un endroit qui s’appelle “Pain à la Ligne“.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe