En lisant le livre de Loïc Prigent "Passe-moi le champagne, j'ai un chat dans la gorge", Morgane Cadignan s'est dit qu'elle avait la prestance qu'il fallait pour graviter dans le monde de la mode.

Loïc Prigent je ne vous aime pas car je passe beaucoup trop de temps avec vous.  Votre livre, c’est mon livre des toilettes, j’aime bien lire une ou deux petites phrases pendant que je... Pendant que je. Ça transporte vraiment dans le monde de la haute couture. Et c’est fou de réussir à aller aux toilettes plutôt heureuse et d’en ressortir en me disant que j’ai une vie de merde.  Franchement je ne dis pas que je pourrais être top-modèle, parce que j’ai une chose fabuleuse qui s’appelle un miroir.  Mais je pense que j’ai la prestance pour graviter dans ce monde-là. Ça va hein, un peu moche avec du charisme, Jean Paul Gaultier il peut mordre à l’idée. 

Moi aussi j’ai envie d’aller voir des défilés et d’être prise en photos en train de juger fort des gens que j’ai passé l’année à supplier pour être là.  Je veux faire partie de ce grand monde de la mode où c’est normal d’avoir une doudoune rose fluo qui traîne par terre mais que c’est pas grave parce que la seule fois où je vais prendre le métro ça sera une reconstitution sous la nef du grand palais pour le défilé Chanel. 

En parlant de Chanel justement, vous  avez tourné le documentaire “Signé Chanel“ puis un documentaire sur Yves Saint Laurent, puis Balmain un an après et j’en passe. C’est fou parfois on oublie qu’il y a eu des gens derrière les sacs à main au prix d’un appartement dans le cinquième. J’ai voulu un sac Balmain un jour, bah honnêtement à ce prix là j'espère au moins que je peux y installer une douchette et inviter une copine à dormir quoi. 

Après pour être honnête, la mode et moi on peut pas dire que ce soit une histoire d’amour. J’aime pas faire les magasins et soyons clairs, les magasins n’aiment pas que je les fasse. Déjà dans le prêt-à-porter des gens normaux t’as pas une styliste qui ajuste la taille sur toi en te piquant le cul avec une épingle parce que t’es plus belle qu’elle. Dans la vie normale tu vas chez H&M essayer des cols roulés à 19,99€ en te disant : “Franchement, je suis fière de ne pas céder aux sirènes du capitalisme. S'il était à 20€ mais jamais je ne l’aurais pris. Mais à 19,99€, j’en prends 8“.D’ailleurs, à toutes les meufs qui essaient des cols roulés chez H&M, démaquillez vous avant, non ? Un  jour j’en ai acheté un trop beau couleur ocre et je me suis rendue compte qu’en fait il était blanc. Il y avait juste 3 couches de fond de teint dessus. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés