Quel bonheur ça va être de retourner au théâtre nous dit Morgane Cadignan... Bon, cette chronique ne sera peut-être valable que jusqu'à demain mais on s'en fiche.

Ariane Ascaride et Simon Abkarian je ne vous aime pas parce vos deux prénoms collés ensemble, Ariane Ascaride et Simon Abkarian, on dirait un exercice d’articulation de cours de théâtre. Personnellement je le fais avec un crayon à papier dans la bouche avant chaque spectacle. Et finalement c’est pas plus mal que les salles soient fermées... Pour être tout à fait honnête avec vous Simon et Ariane, je n’ai pas vu la captation de la pièce que vous nous avez mis à disposition pour préparer l’émission, déjà parce que Daniel Morin m’a donné comme conseil de ne jamais préparer les émissions, mais aussi  parce que je veux venir la voir à la rentrée. En vrai. Pas sur un écran. T’as vu Nagui, je t’avais dit que ça marcherait comme excuse. 

Non, réellement, je veux venir voir cette pièce à la rentrée au théâtre de Paris, parce que quel bonheur ça va être de retourner au théâtre. Et là je me dis que ma chronique n’est peut être valable que jusqu’à demain... Mais on s’en fout…  Non mais c’est vrai ils nous ont manqué ces théâtres parisiens ou on est mal assis, j’ai envie de retourner voir une pièce et passer 3 heures à changer de position en essayant de ne pas faire de bruit dans un fauteuil qui grince. Ça me manque d’arriver au guichet et de pas oser donner ma contremarque billet réduc de peur de passer pour une crevarde : “Oui. Cadignan. Billet réduc. Les places a 4€. Catégorie 43. Oui exactement le fauteuil qui cale la porte des toilettes derrière le poteau.“

J’ai hâte de recommencer à fusiller du regard des gens qui toussent trop forts. De fusiller du regard les gens dont le téléphone sonne. Oups c’était le mien. Pardon. Alerte Pilule. Il est 20h30. Tant pis je la prend pas ça va faire trop de bruit de fouiller dans mon sac. J’espère que mon enfant non-voulu sera comédien. Après tout, les enfants pas trop aimés ça fait des artistes formidables, non ? Bah perso si ma mère arrêtait de me fêter  mon anniversaire tous les ans il arriverait peut être plus vite à ce Molière, elle fait chier ! 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés