Kad Merad fait partie des gens qui ont donné envie à Morgane Cadignan de faire de l’humour. Bon, ça fait un peu lèche-bottes de dire ça, mais si elle lui disait qu'il faisait partie des gens qui lui avaient donné envie de se faire pousser les cheveux, il ne la croirait pas.

Kad Merad, je ne vous aime pas parce que tant de nuits blanches devant Kamoulox... (extrait sonore) Alors on pourrait croire que c’est un extrait de Kamoulox mais non, c’est la messagerie vocale de Gérémy Credeville. On t’aime Gérémy mais arrête de sniffer le Mitosyl de ta fille.

Kad Merad vous faites partie des gens qui m’ont donné envie de faire de l’humour, et ça fait un peu lèche-bottes mais si je dis que vous faites partie des gens qui m’ont donné envie de me faire pousser les cheveux vous n’allez pas me croire.

J’ai pris des fous rires sur Youtube à l’époque de Kad et Olivier, puis je suis devenue humoriste à mon tour donc maintenant j’ai l’obligation contractuelle de ne rire que devant mes propres vidéos. Je ne dis pas que parfois je ne me tape pas une petite barre devant un bêtisier de Noël parce que voir Nagui faire un lapsus et avoir un fou rire en plein tournage c’est toujours agréable. 

Puis le voir rire ça nous change un peu de nos chroniques. Il y a même une vidéo sur Youtube qui s’appelle : “Un fou rire de Nagui est toujours un remède à la morosité !“ Du coup, j’ai mis son rire en sonnerie de téléphone et pour l’instant, c’est plutôt un remède à l’envie de vivre. Mais ça va venir. J’ai confiance. 

Alors depuis 1991 et votre rencontre avec Olivier Baroux, on a énormément ri, avec quand même en 2007, un petit César sur la route, parce que quand même, ce sont des choses qui se font. Voilà, un César ça fait toujours une belle pause. C’est votre petit Erasmus à vous. Puis en 2008, Bienvenue Chez Les Ch’tis, je me souviens quand ce film est sorti tout le monde ne parlait plus que de ça, et par pur esprit de contradiction je ne l’ai jamais vu. 

C’est sûrement un très bon film mais tout le monde s’est mis à appeler les gens "Biloute" et moi ça, déjà, ça me donnait envie de quitter la vie et puis quand tout le monde me parle d’un truc, c’est simple je ne le fais pas. Là, tout le monde parle du Covid, moi ça m'a saoulée, je l’attraperai pas. Voilà. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés