Dans sa chronique, Morgane Cadignan nous explique pourquoi elle n'aime pas la journaliste, Léa Salamé.

Léa Salamé, je ne vous aime pas parce que je pense que vous êtes une bonne journaliste mais pourtant  vous ne parlez jamais des infos qui m'intéressent. 

Faut toujours que ce soit des gens de la scène politique, des penseurs qui sont au cœur de l’actualité, alors que pourtant il se passe plein d’autres choses qui intéressent les Français. Ou que moi. Mais je suis les Français. 

C’est le cas notamment de cette personne  interpellée à l’aéroport de Fort-de-France  pour avoir dissimulé de la cocaïne dans des boudins créoles. Treize kilos de boudins pour 268 petites capsules équivalant à trois kilos de poudre blanche. 

Leila Kaddour-Boudadi aussi mérite qu’on parle de son actualité. En plus je t’avais dit que dans des boules coco c’était plus discret, mais nooooon, faut jamais rien faire comme tout le monde. Franchement, Léa, si ça vous intéresse pas... quand en plus on a un programme qui s'appelle « Stupéfiant » je sais pas ce qu’il vous faut.

Léa, je vous jure, le  mauvais journalisme intéresse beaucoup de monde, si c’était pas le cas, Pascal Praud serait en train de vendre des cendriers faits en cannette place du Châtelet à l’heure où je vous parle.

Je comprends pas, pourtant vous êtes présente sur le front de l’actu. Je veux dire dès qu’il y a quelqu’un à interviewer, vous êtes là. Je pense honnêtement que si un jour il y a une interview de Jésus en exclusivité, ce sera forcément pour vous. En tout cas, moi, je vous imagine déjà pointer votre stylo devant lui “Mais Monsieur Christ, finalement, évincer Judas de votre livre, c’était un juste retour des choses ?“ 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.