Dans cette chronique, Morgane Cadignan nous parle du neuvième art et de Joann Sfar. Elle aussi, avant, elle lisait des BD, mais après elle a eu des amis et elle a arrêté.

Joann Sfar je ne vous aime pas. J’adore moi, l’univers des vampires, et c’est vrai que depuis Twilight on ramait un peu. Même si comme toutes les filles de ma génération j’étais un peu amoureuse du personnage principal. Cette pâleur c’était super sexy. Pendant toute une époque de ma vie je draguais que des mecs avec une carence en fer. Maintenant je me dis qu’il faudrait que j’aille draguer dans le Nord, puis je regarde Gérémy Crédeville qui vient de Lille en me disant que parfois, c’est bien quand ça reste un fantasme. 

"Petit Vampire", c’est l’histoire d’un petit vampire. Bravo pour le titre, j’y aurais pas pensé. C’est franchement bien trouvé. Et ce personnage il s’ennuie parce que ça fait 300 ans qu’il a 10 ans. Comme Alain Souchon. 

Vous êtes un grand lecteur de romans d’horreur, vous dites avoir besoin de monstres et avoir la trouille avant de dormir. Moi aussi, c’est pour ça que chaque soir, avant de dormir, je regarde des photos de Jean-Pierre Raffarin jeune. Je suis reposée comme jamais. 

J’adore moi ce que vous faites, Leïla appelle ça “le neuvième art“ et les gens qui se la pètent pas disent “bande dessinée.” D’ailleurs, j’ai passé beaucoup de temps assise par terre à la FNAC à pratiquer le neuvième art, puis après j’ai eu des amis et j’ai arrêté. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés