Morgane Cadignan n'aime pas l'écrivain, économiste et haut fonctionnaire Jacques Attali, invité dans la Bande Originale pour présenter son livre "Histoire des médias, des signaux de fumée aux réseaux sociaux, et après", paru aux éditions Fayard.

Jacques Attali je ne vous aime pas. Et je n’aime aucun Jacques Attali, ni l'écrivain, ni l'économiste, ni le créateur de banques et d’ONG, ni le conseiller de Présidents... Niveau emploi du temps, Nagui, enfin, vous avez un concurrent à votre taille. Et je vais conserver l'élégance de ne pas poursuivre cette vanne. 

En fait Jacques Attali, vous êtes bosseur mais au fond… la vérité… c’est que vous n'aimez pas beaucoup être chez vous. Les gens appellent ça “un haut fonctionnaire multi-diplômé et pluridisciplinaire“, moi j’appelle quand même ça quelqu’un qui n’arrive pas à se décider. Ça doit être pénible le restaurant chinois avec vous. En plus il met quatre ans à se décider pour finalement prendre un peu de tout mais en plus il t’écrit une thèse sur le système économique dans la région du Sichuan en attendant les raviolis. 

Et puis votre bouquin Jacques, sérieusement... A un moment, être économiste et écrire des bouquins ou être maçon et fabriquer des parpaings, il va falloir songer à choisir. Parce que franchement, en deux jours de week-end qu’est-ce que j’ai fait ? Cuisiner ? Me promener ? Me reposer ? Regarder des photos de Leïla pour mesurer les efforts qu’ils me restent à faire ? Bon non. J’ai lu Attali. Puis une fois que j’ai terminé le livre, j'ai pu l’utiliser pour fabriquer un muret entre la détente et moi. 

Jean-François Piège aussi est venu il y a quelques semaines pour présenter son pavé mais au moins à l'intérieur, il y a des trucs avec du beurre. Vous travaillez trop. Quand j’ai vu dans votre bio que vous aviez 34 ans, je me suis dit : “Ah oui, il tire sur la corde Jacquot”. Ou alors je ne sais pas calculer une date, et je vais vous dire, c’est bien possible. Vous savez ici c’est PAS la matinale hein, vous n’avez rien à nous prouver. Nous on vous prend comme vous êtes. On est tous des grands écorchés de la vie autour de cette table. Intérieurement pour la plupart, extérieurement pour d’autres. Welcome dans la petite cour des miracles de Radio France. Je vous rappelle que Daniel n’est pas là ce matin parce qu’il s’est blessé en crachant du feu… En même temps, on lui dit d’arrêter de boire de l’essence et de s’allumer des clopes après. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
(Ré)écouter La chronique de Morgane Cadignan