Dans cette chronique, Morgane Cadignan nous dit ce qu'elle pense du groupe de rap IAM...

IAM, je vous aimais bien, mais la semaine dernière Leïla a gagné un Blind Test en trouvant "L’école du micro d’argent". Je ne suis pas mauvaise joueuse, mais depuis je n’écoute plus que du rock identitaire, donc je sais pas trop quoi vous dire. 

Akhenaton, Kheops, Imhotep … Ca c’est du pseudo. C’est Nagui, paix à son âme, qui me confiait ne pas supporter de voir des marseillais mieux représenter l’Egypte que lui. Vous vous souvenez quand il nous demandait hors antenne de l’appeler Pharaon? Après, Nagui était un bon animateur, sûrement un excellent égyptien, mais personne ne l’a jamais entendu rapper. Et pourtant c’est celui qui a le mieux suivi vos textes : micro d’argent et chaussures en or qui brillent, c’est tout lui. 

Alors Vous venez aujourd’hui présenter un livre témoignage dans lequel vous revenez sur Marseille, le rap, le cinéma, le racisme, l’Asie, l’Egypte, ou encore les injustices et l’exclusion. 

La vache, j’espère que l’expert qui va venir dans 20 minutes c’est pas Eric Zemmour sinon bonjour l’ambiance ! 

Mais ça fait du bien de recevoir un groupe de Rap ici. Bon, c’est pour un livre, mais entre nous, on va faire comme si. Non mais c’est vrai sinon c’est souvent des acteurs et des réalisateurs et des écrivains, et pour une fois qu’il y a de la musique urbaine sur Inter autrement que pour aller reprendre Jean Ferrat en piano-voix dans Boomerang on est quand même content. Ah non moi ca me soulage j’en peux plus de faire comme si je connaissais les gens qu’on reçoit. David Foenkinos la semaine dernière, tout le début de l'émission j’ai cru que c’était Sébastien Folin. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.