Dans sa chronique, Morgane Cadignan s'attaque à la comédienne Pascale Arbillot, invitée pour le film "Miss" de Ruben Alves.

Pascale Arbillot je ne vous aime pas, pour la raison évidente que... pendant vos études de théâtre, vous avez été documentaliste à mi-temps dans un Centre de Documentation et d’Information. UN CDI DONC. 

La documentaliste de mon collège, je ne l’aimais pas du tout. Déjà, le principe de CDI, se foutre à quinze autour d’un ordi pour essayer d’aller sur des sites pornos je vois pas bien la différence avec ce qu’on fait  à la rédaction... Et en plus la documentaliste nous empêchait de reproduire ce qu’on voyait sur les sites dans les allées du CDI. 

Donc aucun intérêt. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de faire l’amour la tête contre une biographie de De Gaulle avec quelqu’un qui vous dit “chut !“  toutes les cinq minutes. C’est pas agréable, t’as plus vite fait d’aller sonner chez Gérald Darmanin directement et puis de toutes façons... La sixième c’est rarement la meilleure année. 

Après, vous étiez documentaliste à mi-temps donc vous n’avez sûrement été qu'à moitié chiante, mais quand même.

Et pour continuer dans la lose, Vous confiez en interview avoir été amoureuse de Colin Firth pendant quelques années, et ça tombe bien Pascale parce qu’il... n’est pas là du tout ! Je vois pas bien ce qu’il viendrait foutre ici. On l’a appelé, on a dit “Pascale Arbillot etc“ mais, lui aussi, on lui a interdit le coït à la bibliothèque il y a quelques années donc il a refusé. Mais on a Gérémy. Et Guillermo. Et on n'aura pas mieux... Je ne suis pas bonne en calculs mais :  un belge + un mec du Nord, ça fait presque un anglais. Au moins en quantité d'alcool et autres dans le sang. 

Et en parlant de période de chômage, vous dites que, quand vous ne jouez pas, vous glandez à mort et je vous cite : “Je redeviens une ado. Je fais mes courses sur houra.fr en pyjama, j’écoute Billie Holiday sur Deezer. Et je lis. J’ai une passion pour Albert Camus." Alors je pense parler au nom de tous les ados du monde en disant que non. Aucun ado ne fait ça. La seule ado qui a une passion pour Albert Camus c’était à la limite Maria Casarès, et vous êtes trop jeune pour être Maria Casarès. Oui, j’ai un tout petit peu de culture, mais à force de pas pouvoir baiser à la bibliothèque il y a bien un moment où on se met à lire. Regardez Guillermo, il nous parle de Sapiens toutes les semaines parce qu’il a arrêté le sexe seulement il y a un mois. Alors oui, il a très mauvaise mine mais il faut l’entendre parler de Montaigne, ça vaut le détour ! 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés