Morgane Cadignan n'aime pas le journaliste Hugo Clément, invité dans la Bande Originale pour présenter son documentaire "Sur le front de l'Amazonie". Mais heureusement qu'il est là quand même, se dit-elle, parce que si on devait compter sur elle pour réveiller les consciences...

Hugo Clément je ne vous aime pas. Parce que ça va bien 5 minutes de tout bien faire pendant que nous on en arrive à se planquer de Nagui pour déguster du sucre raffiné en cachette ! Alors OK la planète vous remercie mais franchement moi le déclin climatique a commencé avant que je sois riche et je trouve ça injuste !  Moi je veux bien faire des efforts pour le climat mais je n’ai pas profité avant c’est dégueulasse. 

Moi aussi je le veux mon âge d’or où je prends l’avion pour faire Paris-Créteil parce que le changement à Châtelet me gonfle. 

Moi aussi je veux bouffer des apéricubes à l’aileron de requin et balancer mes clefs et mes pièces jaunes dans la carapace de tortue de l’entrée. 

Nous on est né trop tard, du coup on doit se taper des fruits en circuits court à longueur de vie ? 

J’en ai marre des pommes et du butternut, vous comprenez ça? Je veux de la rondelle d'ananas en février et des fraisiers en décembre. Le prochain qui me propose une quiche au potimarron je lui pète les rotules. Je veux dresser des dauphins albinos dans ma piscine chauffée l’hiver afin de nourrir mon tigre domestique. C’est clair ça ?

Après bravo, c’est vrai que vous éveillez les consciences, en vous servant également de vos réseaux sociaux, c’est sûrement nécessaire mais moi ça me déprime. Votre Instagram donne envie de brûler le monde tous les jours, vous pouvez pas foutre des photos de galettes des rois comme tout le monde non ? Ou vos tatouages, c’est bien ça, vos tatouages. Et puis ça envoie le message bad boy. Bad Boy en tofu mais bad boy quand même.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés