On est le 23 décembre, Morgane Cadignan a déjà englouti l’intégralité de son calendrier de l’avent depuis le 6, et s'offusque qu'on invite encore des gens heureux dans cette émission.

Elsa Zylberstein je ne vous aime pas. En 2020 vous êtes à l’affiche de cinq long métrage, CINQ NOM DE DIEU ! Donc si je résume ça a été une année à chier pour tout le monde mais vous ça va quoi ? 2020 c’était l’année du Pangolin, de Joe Biden et d’Elsa Zylberstein. J’espère que personne ne va croquer dans Joe Biden parce que ça va relancer une pandémie cheloue et j’ai la flemme. 

Elsa, vous respirez le bonheur et le bien-être c’est insupportable. Moi les gens solaires j’en peux plus . Rien que sur votre compte Instagram, une photo sur deux c’est un bouquet de fleurs quoi. Il est 11h du mat', on est en plein mois de décembre, faites un effort. On est le 23 décembre, j'ai déjà englouti l’intégralité de mon calendrier de l’avent depuis le 6, et on invite encore des gens heureux ? 

Et c’est pas fini puisque sur votre compte Instagram vous faites des vidéos très drôles, ça s’appelle "Mytho Du Soir" et c’est rigolo, mais arrêtez ! Vous avez un César, vous n'avez pas le droit d’être drôle ! S'il y a bien un truc qu’on a appris des calendriers de l’avent c’est que c’est chacun sa case ! Non mais vous imaginez si Nagui se met à chanter, que Leïla anime des jeux et que Daniel se met à lire des livres mais on va où ?

Le problème, Elsa, vous le dites de vous-même et vous avez raison, vous êtes non-étiquettable. Et c’est bien, déjà parce que ça vous différencie d’un colissimo, et parce que c’est vrai qu'on a l’impression que vous pouvez tout jouer. Tout.  Le drame, la comédie, la belote.  Bon, depuis le début de la chronique, ça aurait été bien de jouer le rire. Mais, le metteur en scène est pas ouf je vous le concède, ça passe pour cette fois. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés