Morgane Cadignan n'aime pas les comédiens Grégory Gadebois et Pascale Arbillot, invités dans la Bande Originale pour le film "Présidents" d'Anne Fontaine.

Pascale et Grégory, ah c’est comme Pascal Grégory mais en deux personnes, j’avais pas fait gaffe. C’est dommage, ça m’aurait simplifié ma chronique... ça m'apprendra à trop bosser : donc ce matin vous venez nous parler de "Présidents" qui est donc l’histoire de Nicolas, ex-Président de la République et de François, ex-Président également, un ex qui s’est fait trahir par Emmanuel. 

Alors je ne sais pas si ça s'inspire de gens qui existent, mais bon, on le sait, dans la fiction il y a toujours une petite part de vrai. Et ça m'a donné envie d’écrire aussi un film mais en changeant les prénoms par peur du procès. Il était une fois Naki : une ancienne gloire de la télévision et de la radio qui voudrait préparer un come-back 10 ans après sa retraite. Pour ce faire, il va se faire aider de Damien Morel, lui-même ancienne icône radiophonique. Mais Naki a été trahi par sa disciple, Maurane Radignan, qui a fomenté un coup d'État populaire le 24 juin juste après l’émission. Mais refusant d’écouter l’opinion publique. Les deux hommes vont se venger de leur adversaire. Heureusement, rien ne va se passer comme prévu. 

Sauf que là c’est pas de la politique, c’est le show-bizz, donc à bas les faux semblants et la langue de bois. D’ailleurs, faut arrêter avec cette expression “langue de bois“, c’est hyper discriminatoire pour Pinocchio qui le prend comme une micro-agression à chaque fois. Il le vit très mal, il m’a dit “Ok j’ai une langue de bois mais je fais des cunnilingus solides et quand je tire la langue, ça fait une table d’appoint donc je vous emmerde. Qui peut en dire autant ?“ 

Non là dans mon film, on n'y va pas avec le dos de la cuillère (expression également problématique pour toutes les cuillères souffrant de lombalgie mais je peux pas défendre tout le monde)  : Naki et Damien vont séquestrer Maurane à la sortie de son cours de lancer de couteau, lui coller un sac sur la tête, pour l’emmener loin en forêt et l'abattre… dans un féroce tournoi de balle au prisonnier...  Non ils ne vont pas l'abattre froidement non plus. Sinon c’est glauque. Ils vont la battre à la balle au prisonnier et SEULEMENT ENSUITE ils vont lui tirer trois balles dans la tête. On n'est pas des animaux non plus. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés