Morgane Cadignan n'aime pas la comédienne Karin Viard, invitée dans la Bande Originale pour le film "Tokyo Shaking" d'Olivier Peyon, en salles à partir du 23 juin.

Karin Viard je ne vous aime pas, mais vous le savez puisque nous nous sommes déjà rencontrées quand vous étiez déjà venue en début d’année nous parler du film "Les Apparences”.Film dans lequel vous partagiez l’affiche avec Benjamin Biolay, et dans lequel viviez à Vienne. 

Et là pour ce nouveau rôle, vous vivez carrément à Tokyo. Moi je vous trouve un peu méprisante vis à vis de l’espace Schengen ! Attention, à force de vous décaler sur la droite, géographiquement, le prochain rôle, il est dans l’eau là. En même temps… c’est pas déconnant, écoutez : France Inter présente “Asperger“, Karin Viard interprète avec une justesse envoûtante, Elisabeth, la première sous-marinière femme et autiste de la marine française. Asperger. Un film en sélection France Inter. Calme toi, Céline Sciamma, je déconne, c'est une vanne.  

Aujourd’hui Karin, vous venez nous parler de “Tokyo Shaking“ qui n’est malheureusement pas un film sur la confection de cocktails au Japon mais l’histoire d’une femme prise au coeur de la crise de Fukushima avec donc, d’un côté un raz de marée, et de l’autre une centrale nucléaire qui menace d’exploser. Ah bah on choisit d’être expat’ avec une bonne à la maison mais ça a ses petits mauvais côtés. Fallait aller en Australie ouvrir une boulangerie française comme tout le monde. Les expats en Australie, c’est la même histoire à longueur de "Zone Interdite", les gars  ouvrent une pâtisserie qui s’appelle “Chez Karinette“ alors que les mecs n’ont jamais fait une quiche eux-mêmes en France. Puis les habitants de Sydney sont tout contents d’aller acheter des cannelés à 12€ parce que c’est So French. Mais comme les australiens, ils sont cons, ça va. Ouais je suis dans une semaine un peu xénophobe.

D’ailleurs il y en a deux autour de cette table qui commencent à me tendre un peu avec leur “teint hâlé“. Nagui il n’arrête pas de dire “oui c’est parce que j’ai bu un verre d’eau au soleil“ si vous voulez mon avis il y a autre chose. Bref, c’est une blague qui peut devenir la vie dans un an si vous votez mal. Donc chacun fait ce qu’il veut mais ne faites pas ça. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés