Morgane Cadignan n'aime pas la comédienne Marion Cotillard, invitée dans la Bande Originale pour la comédie musicale "Annette" de Leos Carax, en salles à partir du 6 juillet.

Marion Cotillard, je ne vous aime pas. Et je vais vous dire toute la vérité. Franchement, j’aurais préféré que l’on vous invite au début de l’année. Très égoïstement j’aurais aimé qu’on reçoive Marion Cotillard à un moment où il y avait encore une certaine fraîcheur en moi. Parce que j’aime quoi dans la vie moi ? Hein ? J’aime quoi ? Non mais en truc qui ne se fume pas je veux dire. Bah j’aime le cinéma. Et j’aime les comédies musicales. Donc me faire venir Marion Cotillard qui présente une comédie musicale à Cannes, un 30 juin, c’est très limite.

Le 30 juin normalement au collège c’est la date où tu regardes un film parce que franchement le programme… ça va on a compris. Les tranchées, Verdun, Verdun, les tranchées, on commence à tourner en rond niveau scénar là. Même les profs sont à bout, donc ils nous installent devant "Star Wars", une guerre c’est une guerre. Mondiale ou des étoiles… que les poilus soient des auvergnats ou des Ewoks, à la fin c’est le même résultat. La prof d’histoire géo nous disait : “Hey, vous avez Google Maps non ? Bon bah Christophe Colomb il était en Edge du coup il a loupé la bretelle en allant en Inde, c’est comme ça qu’on a eu l’Amérique telle que nous la raconte Joe Dassin.“ Hop. Fin du programme. Le 30 juin, même le prof de français ne met plus de verbe. Il dit juste : _“_Allez, dehors.”

Recevoir Marion Cotillard le 30 juin c’est comme si dans la salle de classe le rectorat envoyait le directeur d’académie 5 minutes avant la sonnerie quoi. J’ai déjà balancé mon agenda dans les chiottes, qu’est-ce que vous me faites ? 

Mais en attendant de vous retrouver au collège Pablo Neruda de la Garennes-Colombes, Marion dans "Annette" vous interprétez Ann, la compagne d’un comédien de stand-up. Alors il ne faut jamais faire ça hein ! Moi je suis la compagne d’un comédien de stand-up. Enfin d’une comédienne de stand up. Enfin de Fanny Ruwet. Enfin, je ne suis pas vraiment sa compagne, je suis son amie. Enfin, on s’écrit des messages tous les jours, quand je ne répond pas elle boude et les seules tensions qui existent entre nous ne sont pas sexuelles mais ce sont des tensions pour savoir ce qu’on se fait livrer à manger. Ouais si, on est mariées en fait. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés