Depuis l’explosion du mouvement MeToo l’homme est devenu le grand méchant loup de cette société.Or le loup c’est une espèce menacée, donc être contre la virilité c’est favoriser la sixième extinction de masse, donc c’est être contre Greta Thunberg donc critiquer la virilité c’est se moquer du handicap.

Cette nouvelle ère de dictature clitoridienne a même renversé les valeurs traditionnelles de la famille.

C’est fini le temps où la norme c’était l’homme qui travaillait pour subvenir aux besoins de l’avocat chargé de son divorce.

D’ailleurs on ne sait même plus qui porte la culotte ! 

Tout ce qu’on sait c’est que Patrick Bruel lui ne la porte jamais pendant ses massages, mais à part ça on est paumé !

Et fini aussi le temps où les femmes bavaient devant un homme, un vrai, celui qui sait se battre.

Aujourd’hui une femme qui bave devant un homme, c’est pas de l’admiration, c’est juste la locataire d’un EHPAD.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.