Parce qu’il défend la liberté d’expression, Pablo ouvre sa chronique aux « haters », ces commentateurs haineux sur le net, car derrière toute cette haine, il y un cœur qui bat…. Bon, il bat sa femme, mais il bat quand même quelque chose, c’est le principal

L'équipe
  • Pablo Mirahumoriste et chroniqueur sur France Inter
Thèmes associés