"Friends", 236 épisodes entre 1994 et 2004, c’est fini depuis 14 ans. Phénomène fascinant, les fans délirent à la moindre info bidon sur Internet. Romain Nigita fait un point sur le florilège de rumeurs et de news que continue d’alimenter "Friends", l'annonce d'une suite par exemple.

Friends série toujours multi-diffusée, disponible aussi sur Netflix, serait-elle l'étendard de toutes les générations de trentenaires ?
Friends série toujours multi-diffusée, disponible aussi sur Netflix, serait-elle l'étendard de toutes les générations de trentenaires ? © Getty / NBC/NBCU

Il y a 15 jours, débarque sur YouTube la bande-annonce du film Friends ! Plus 8 millions de personnes ont regardé cette vidéo. 2 minutes et 57 secondes qui se concluent ainsi : « Poum ! It's back ! It's not real... On est de retour ! Ce n'est pas réel »

Tout est faux ! Il s'agit en fait d'un montage d'extraits de films et de séries dans lesquels les acteurs de Friends ont joué après la fin de la série, et dans lesquels certains d'entre eux se sont parfois croisés le temps d'une scène. Un canular qui a la mémoire courte puisqu'une vidéo sur le même principe avait déjà été mise en ligne il y a 3 ans et demi : résultat, plus de 38 millions de vues ! L’emballement, dû à un symptôme de nostalgie manifeste, ne mollit donc pas. 

Autre emballement basé sur du vent : une kyrielle d’articles qualifiant Friends de série « sexiste, homophobe et grossophobe ». 

Tout est parti d'un article de Slate France publié le 12 janvier dernier. Un papier qui compile et traduit de manière assez maladroite des articles anglo-saxons publiés entre 2014 et 2018, qui eux-mêmes faisaient gonfler artificiellement la réaction des vingtenaires d'aujourd'hui, soi-disant horrifiés en découvrant Friends sur Netflix. Bon, je rappelle quand même que dans la saison 2 est célébré un mariage entre deux femmes, dont l'une est l'ex-femme de Ross. Pour une série homophobe, vous repasserez. 

On est en 1996 et en prime time, un an avant le coming out de Ellen DeGeneres dans sa propre sitcom, et deux ans avant le lancement de la série « Will & Grace ». C'est un épisode qui a valu à la série un prix de l'association GLAAD qui représente les Gay et Lesbiennes aux États-Unis. Et quelques saisons plus tard, on découvrira – par ailleurs - que le père de Chandler est transgenre. Bref, il suffisait de regarder la série !

Et la série passe-t-elle encore ? Oui, c’est non-stop ! 

Zappez aujourd'hui sur Comédie+ à 11h30 vous entendrez le générique. C'est parti pour 5 épisodes à la suite ! 25 minutes plus tard, sur TMC à 11h55, 4 épisodes à la suite ! Et ce soir branchez-vous sur la chaîne Elle Girl (si, si, ça existe) à 17h50 et vous aurez droit à 8 épisodes d'affilée !!

Friends est passée par toutes les chaînes du PAF. On l'a découverte en avril 1996 sur Canal Jimmy et on l'a ensuite vue sur France 2, AB1, RTL9, France 4, W9, M6, NRJ12, D8, D17, MCM et NT1 ! A part sur Cuisine TV et Equidia, on l'a vue partout ! Au moins quand La Petite Maison dans la Prairie passait en boucle sur M6, ça se limitait à une seule chaîne.

Pourquoi a-t-elle tant marqué les quadras ? 

Parce que jusque-là, le genre sitcom restait cantonné aux relations parents et enfants. Friends est la première comédie qui sort du noyau familial, avec des personnages qui ne sont plus des ados, mais qui font l’apprentissage de la vie d’adulte grâce à leurs amis.

Et alors, les reverra-t-on ensemble un jour ?

La co-créatrice de la série, Marta Kauffman, répète chaque année qu'il n'y aura jamais de nouveaux épisodes. Et après la catastrophe qu'a été la série dérivée « Joey » ce n'est pas plus mal.

A tel point que les acteurs finissent par en rire. Dans la série Épisodes, l'acteur Matt LeBlanc, celui qui jouait Joey,  joue son propre rôle. Lors d'un épisode, il tente de convaincre ses anciens camarades de participer à sa vraie fausse nouvelle série. Le seul qui accepte c'est Gunther, le patron du café Central Perk ! Tout est dit !

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.