Il y a ceux qui scrutent l’eau qui descend, d’autres l’eau qui monte…

C’est le cas en Normandie…

A Louvigny, petite commune de 3000 âmes dans le Calvados, beaucoup angoissent. C’est la Seine-Maritime voisine la plus menacée, mais Louvigny ne peut s’empêcher de trembler à l’idée de rechausser les bottes… 

Et pour cause. Traversée par l’Orne et l’Odon, c’est l'une de communes françaises les plus régulièrement inondées. En 100 ans, sous l’eau une centaine de fois (souvent plusieurs fois le même hiver). La série noire, c'était en 1990, 91, 93, 95, 99 et 2001.

Depuis 2003, de gros travaux de protection ont été réalisés mais malgré cela, certains administrés continuent de défiler ces jours-ci dans le bureau du maire, paniqués, voire en larmes, à l’idée que ça recommence…

« On sous-estime le traumatisme d’un inondé », souligne le maire de Louvigny, Patrick Ledoux, qui sait donc de quoi il parle !

Au-delà des pertes matérielles, du nettoyage et des soucis d‘assurance, la montée des eaux dans son intérieur peut marquer des années et des années... 

Anne-Marie et Christine, 2 de ses administrées ont souhaiter en témoigner. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.