Rendez-nous nos Relais routiers !

Au Bon Accueil à Chaufour-lès-Bonnières
Au Bon Accueil à Chaufour-lès-Bonnières © Radio France / Sandrine Oudin

C'est le coup de gueule de Laurent, chauffeur de poid lourd de 48 ans.

Il s’enfile plus de 3 000 kms par semaine dans son semi-remorque pour ses allers-retours entre l’Oise où il réside et le sud de la France.

Laurent se désespère de voir les Relais Routiers non considérés comme « essentiels » .

Les syndicats de la profession ont obtenu début novembre la réouverture « partielle » de ces célèbres cantines pour que lui et ses collègues puissent faire une VRAIE PAUSE : manger chaud à table et non dans leur cabine, se laver et se reposer.

C’est une première victoire pour Laurent.  Sauf que ça reste une « dérogation », de 18h à 10h du matin et donc pas le déjeuner et SURTOUT non uniforme sur le territoire puisque la décision revient à chaque préfet.

Résultat sur certains axes, les routiers doivent se résoudre à un tête à tête avec leur sandwich sous cellophane … Et ça, Laurent ne le digère pas !

Sandrine l’a rencontré au Bon Accueil sur la N13, l’un des Relais autorisés à ouvrir. 

Il en réclame bien plus ...

LA SUITE A ECOUTER

L'équipe
Contact