A deux semaines de l'ouverture de la campagne hiver des Restos du coeur, le "SOS" d'un bénévole pour les confinés de la rue ...

Bastien, bénévole
Bastien, bénévole © Radio France / Sandrine Oudin

Il s'appelle Bastien. Il a 33 ans. Cinq ans de restos du cœur. 

Il est tous les lundis à la distribution de repas chauds quartier Saint Lazare à Paris.

Son cri d'alarme ? 

Confinés à l’intérieur, certes, ce n'est pas marrant. 

Confinés à l’extérieur c’est peut-être plus terrible encore.

Confinés dans leur tête

Bastien nous en supplie. Si vous croisez des personnes, hommes ou femmes à la rue, pensez à ce qui va suivre.

LA SUITE A ECOUTER

Et cause Covid, comme beaucoup d’associations, les restos cumulent augmentation des bénéficiaires et manque de bras. Beaucoup de bénévoles âgés qui donc soit se retirent un temps parce que personne « à risque », soit sont malades ou cas contact. 

Besoin de les remplacer notemment en région.

Rendez-vous sur les site de Coluche !

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.