Virginie est une alcoolique repentie. Elle s'est cachée pendant des années, sans avoir osé demander de l'aide. Chaque année, le congrès des Alcooliques anonymes permet de rappeler que les femmes sont proportionnellement plus nombreuses à tomber dans l'enfer de l'alcool, mais aussi à s'en cacher.

Les femmes sont proportionnellement de plus en plus nombreuses à tomber dans l'enfer de l'alcool.
Les femmes sont proportionnellement de plus en plus nombreuses à tomber dans l'enfer de l'alcool. © Getty / Robert Essel NYC

Virginie a 50 ans. Cela fait plus d'un an qu'elle ne boit plus. Plus une seule goutte. Si elle témoigne, c'est pour dire aux femmes : "Ne vous cachez plus !"

On ne se rend pas compte qu'on plonge

Quand est-ce que ça bascule ? "C'est quand on voit que la bouteille est finie en deux heures, et qu'il faut aller en chercher une autre car on n'a plus envie de s'arrêter. Quand j'avais fini la première, je la descendais à la poubelle et j'allais en acheter une autre et je faisais croire aux gens que je n'avais bu que celle qui était visible."

La suite du témoignage de Virginie à écouter.

Sites et numéros utiles :

Cette chronique est une rediffusion du 3 novembre 2019

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.