L’actu cette semaine de Benjamin, Héloïse, Kamel ou Marie… Combien seront-ils ces jours-ci à répondre à l’appel de la Police Nationale ?

Les nouvelles recrues de la police nationale
Les nouvelles recrues de la police nationale © Radio France / Sandrine oudin

C’est aujourd’hui qu’est lancée la nouvelle campagne de recrutement des futures forces de l’ordre. L’an passé, le nombre de candidats a été étonnamment élevé vu le contexte actuel : une image de la police plutôt écornée, et une multiplication des burn-out dans la profession.

Pourquoi un tel engouement des jeunes pour un métier longtemps boudé par pas mal d’entre eux, qui voient la police plutôt comme un, bâton ou une répression?

Réponse: les attentats et la menace terroriste. Les motivations ont clairement changé selon le ministère de l’intérieur. Après les attentats de 2015, 36 000 jeunes ont candidaté – du jamais vu – c’est plus de 50%, soit environ 25 000 en général. Ça s’est ensuite un peu essoufflé, puis l’afflux des candidats a repris. 

En 2018, la Police Nationale compte recruter 10 fois plus qu’en 2012 ! 

Des candidatures qui se féminisent, à presque 30%, et rajeunissent : la moyenne d’âge aujourd’hui 22 ans et 11 mois.

Lorena par exemple. La jeune fille n’a que 22 ans. Elle suivait des études littéraires à la fac, elle vient de tout plaquer pour l’uniforme et ce n’était pas un rêve de gosse. Elle confirme. Ce sont les attentats qui l’ont décidé à passer le concours de gardien de la paix. Lorena est aujourd’hui stagiaire en attendant sa titularisation dans un commissariat du Val d’Oise (Cergy Pontoise).

Vous êtes intéressé ? Rendez-vous sur le site du recrutement de la Police nationale.

Pour rappel : Emmanuel Macron avait promis la création de 10 000 postes supplémentaires de gendarmes et policiers sur son quinquennat, soit 2500 gendarmes et 7 500 policiers d’ici 2022.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.